Monde

Les Etats-Unis et la Corée du Nord ont tenu une réunion secrète en mars

Temps de lecture : 2 min

Photo parue dans le journal nord-coréen Rodong, via NK News
Photo parue dans le journal nord-coréen Rodong, via NK News

Selon les informations du blog The Cable de Foreign Policy, une rencontre secrète a eu lieu en mars entre un haut officiel du Département d’Etat américain et un haut représentant du gouvernement nord-coréen.

Clifford Hart, envoyé spécial des Pourparlers à Six (mis en place en 2003 lors du retrait de la Corée du Nord du Traité de Non-Prolifération) a rencontré l’ambassadeur adjoint de la Corée du Nord aux Nations unies Han Song-Ryol à la mi-mars. Cette rencontre a eu lieu avant le début des nouvelles provocations de Pyongyang, selon des sources diplomatiques.

Selon les sources de The Cable, «aucun progrès véritable n’a été fait pendant la réunion et les officiels américains présents n’ont pas fait de nouvelles offres». Les Etats-Unis ont simplement rappelé l’appel de l’administration Obama à la Corée du Nord d’éviter les actes provocateurs ainsi que son offre d’un retour à la diplomatie si le pays s’engageait à remplir ses obligations internationales et poursuivre la voie de la dénucléarisation.

Pour certains experts, cette rencontre est la dernière indication que la politique de l’administration Obama, fondée sur le principe de «patience stratégique» (attendre que la Corée du Nord change de calculs), est en stagnation.

La tension monte et les provocations se multiplient depuis début mars à la suite des sanctions de l’ONU contre Pyongyang après un troisième test nucléaire. Le 5 mars dernier, le pays avait annoncé qu'il annulait l'armistice et les autres traités bilatéraux de paix signés avec Séoul pour protester contre les exercices militaires conjoints entre la Corée du Sud et des Etats-Unis. Le 29 mars, la Corée du Nord avait déclaré préparer des frappes de missiles contre les Etats-Unis, à la suite du survol du territoire sud-coréen par deux bombardiers furtifs B-2 américains. Le 30 mars, le pays se disait être «en état de guerre» avec la Corée du sud.

Un nouveau test de missiles balistiques à moyenne portée est attendu vraisemblablement autour de ce mercredi 10 avril, et l’administration américaine devrait lancer un nouvel avertissement via le bureau de la Corée du Nord aux Nations unies.

Mathilde Sagaire

Newsletters

De plus en plus de jeunes filles abandonnent l'école au Cachemire

De plus en plus de jeunes filles abandonnent l'école au Cachemire

Leurs parents veulent les préserver des violences du conflit qui touche la région.

La guerre Iran-Israël n'aura pas lieu (du moins pas tout de suite)

La guerre Iran-Israël n'aura pas lieu (du moins pas tout de suite)

Si l’escalade militaire entre Téhéran et Tel-Aviv sur le théâtre syrien est inédite, les enjeux géopolitiques dans la région réduisent les risques de dérapage en guerre ouverte.

Paris et Ankara dans un bras de fer sur le Kurdistan syrien

Paris et Ankara dans un bras de fer sur le Kurdistan syrien

La tension est montée d’un cran entre Ankara et Paris, à l’ombre du déploiement de forces spéciales françaises dans le Rojava et de l’appui diplomatique peu équivoque au projet d’autonomie territoriale kurde en Syrie.

Newsletters