France

Le consommateur français, ennemi des constructeurs automobiles?

Temps de lecture : 2 min

Driving Cars in a Traffic Jam epSos.d via Flickr CC License by

L'industrie automobile française a un problème, selon le New York Times: ses habitants qui n’achètent plus de voitures.

«Les consommateurs en France ne semblent pas très intéressés par les voitures françaises. Voire par aucune voiture du tout dans de nombreux cas.»

Un constat qui se vérifie dans les chiffres. Selon Georges Dieng, analyste chez Natixis Securities, 1,9 million de véhicules ont été vendus l’année dernière. Soit le plus mauvais score en quinze ans.

Dans cet effondrement des ventes se cache en partie un «changement générationnel» qui contribuerait au malaise de l’industrie automobile.

«Les plus jeunes clients, convoités par l’industrie, sont moins intéressés qu’avant par la conduite –particulièrement en France et surtout à Paris, créatrice de tendances. […] Etre capable de se déplacer sans voiture serait une sorte de luxe accessible surtout pour les urbains, mais même hors des villes l’intérêt pour la possession d’un véhicule semble avoir fléchi.»

Un comportement dicté par des réalités bien matérielles. Les prix très élevés de l’essence et du permis de conduire décourageraient les jeunes générations à acquérir un véhicule.

Mathilde Sagaire

Newsletters

Site classé

Site classé

Jacques Chirac, l'homme qui n'assumait pas d'être de droite

Jacques Chirac, l'homme qui n'assumait pas d'être de droite

On a voulu faire passer l'ancien président pour un radical de Corrèze mais son inconscient est de droite. Pour le meilleur et pour le pire.

Le jour où j'ai voté Chirac

Le jour où j'ai voté Chirac

Journalistes et contributeurs de Slate.fr se souviennent du 21 avril 2002 et du second tour pas tout à fait comme les autres de l'élection présidentielle.

Newsletters