Life

Le cacao est peut-être le meilleur allié du cerveau

Mathilde Sagaire, mis à jour le 05.03.2013 à 13 h 36

Cocoa beananalog photo fun via Flickr CC License by

Cocoa beananalog photo fun via Flickr CC License by

Le cacao pourrait faire partie des meilleurs stimulants du cerveau, selon Scientific American. Pour avancer cela, le magazine invoque une étude menée par des chercheurs italiens de l’université de L’Aquila et le fabricant de barres chocolatées Mars, qui a montré qu'un composé naturel présent dans les fèves de cacao, le flavanol, consommé en grandes quantités, provoquerait de meilleures performances cognitives.

Leur recherchepubliée dans la revue Hypertension, a porté sur l'effet des flavanols sur l'amélioration des fonctions cognitives des personnes âgées. 90 personnes présentant un déficit cognitif léger ont été testées et ont dû boire chaque jour pendant 8 semaines un breuvage au cacao qui contenait des taux différents de flavanols. Ceux qui en avaient consommé des taux élevés ou modérés ont montré des meilleures fonctions cognitives que ceux qui en avaient consommé des taux bas lors de trois tests mesurant l’aisance verbale, la recherche visuelle et l’attention.

Pour l’instant, les chercheurs ignorent comment le cacao provoque ces changements, mais des recherches pointent un flavanol en particulier, appelé (–)-épicatéchine. Ce composé augmenterait la circulation sanguine et la taille des vaisseaux sanguins, chose qui pourrait expliquer les améliorations de la cognition, car un plus grand flux sanguin apporte plus d’oxygène au cerveau, ce qui en améliore les fonctions. Il existe d’autres formes d’épicatéchine que l’on trouve notamment dans le vin ou le thé.

Des tests sur des animaux avaient déjà montré comment la (–)-épicatéchine peut booster la mémoire. Des recherches publiées dans The Journal of Experimental Biology en octobre faisaient ainsi état d’une forte amélioration de la mémoire d’escargots lorsque leur était administré le flavanol.

Mais pour autant, cela ne veut pas dire que nous pouvons dès maintenant nous ruer sur notre tablette de chocolat. La composition chimique d’un aliment peut en effet être altérée par sa provenance ou sa préparation, et la manière dont le cacao est transformé fait perdre beaucoup de flavanols. Le chocolat noir est justement noir parce que les flavanols sont enlevés, précise Scientific American.

Une barre chocolatée classique, selon les calculs de chercheurs, devrait contenir 50 milligrammes de flavanols. Il faudrait donc en manger 10 à 20 barres par jour pour approcher les taux de l’étude de l’Aquila. Mais les sucres et graisses qu’elles contiennent devraient largement annuler leurs potentiels bénéfices pour le cerveau.

Catherine Kwik-Uribe, l’une des auteurs de l’étude, rappelle donc qu'il «y a maintenant encore plus de raisons d’apprécier le thé, les pommes et le chocolat. Mais la diversité et la variété de votre régime alimentaire reste la clé.»

Mathilde Sagaire
Mathilde Sagaire (85 articles)
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte