Les adolescents écrivent des SMS en dormant

Qwerty cellphones and sleeping trees The Lost Wanderer via Flickr CC License by

La vie d'adolescent n'est pas de tout repos, ironise le blogueur Chris Matyszczyk sur CNET, site consacré aux nouvelles technologies.

«On dirait que les adolescents n’en ont plus assez d’envoyer des SMS lorsqu’ils sont réveillés. Apparemment, ils le font maintenant au milieu de la nuit de manière inconsciente.»

Une étude menée par Elizabeth Dowdell, professeure à l’université de Villanova en Pensylvanie, fait en effet état de ce phénomène croissant chez les jeunes. 

«C’est exactement ce que vous imaginez, c'est envoyer des textos pendant le sommeil. […] Le téléphone va biper, ils vont répondre au SMS. Ils vont répondre soit avec des mots, soit avec du charabia.»

Le côté drôle ou dramatique de cet envoi de messages dans un état semi-second, ce sont les potentielles bourdes, tel que le message à une ex-conquête par exemple. Mais surtout, au réveil, assure Dowdell, les adolescents ne se rappellent pas de leurs échanges nocturnes.

Ce nouveau comportement suscite cependant les inquiétudes des parents et des professionnels. Les adolescents ne dorment pas assez et sont perturbés dans leur sommeil à cause de leur téléphone. Pour Dowdell, «les adolescents et les jeunes adultes, surconnectés et surmenés, ont tendance à bénéficier de moins de temps» de sommeil.

Ils auraient besoin de dormir entre huit à dix heures par nuit (même si une étude préconise en fait 7 heures), quota qu’ils sont loin d’atteindre. Cette pratique «interrompt ce qui pourrait être une bonne nuit de sommeil», parce que répondre aux messages ou entendre un portable sonner perturbe les jeunes dormeurs entre 1h30 et 2h par nuit.

Les conséquences probables de ce nouveau trouble du sommeil ne sont pas négligeables: obésité, dépression, baisse des notes ou plus.

Mais la solution pour Chris Matyszczyk existe, et elle est simple et radicale: éteindre le téléphone.