Monde

Heidemarie Schwermer vit sans argent depuis 16 ans

Temps de lecture : 2 min

Heidemarie SchwermerBerliner Büchertisch via Flickr CC License by
Heidemarie SchwermerBerliner Büchertisch via Flickr CC License by

Vivre sans argent, c'est possible. Après l'expérience menée par Daniel Suelo, c’est le pari qu’a fait Heidemarie Schwermer, une grand-mère allemande de 69 ans, rapporte The Huffington Post. Et l’expérience est une telle réussite, qu'un documentaire, Living Without Money en a même été tiré.

En 1994, l’ancienne psychothérapeute ouvre une boutique de troc. Le succès de celle-ci la convainc, deux ans plus tard, de faire le grand saut. Heidemarie décide alors de donner toutes ses affaires, de rendre son appartement et de ne garder que l’équivalent d’une valise de vêtements.

Cela fait seize ans que Heidemarie Schwermer vit de façon nomade, troquant nourriture et endroit ou dormir contre des services comme du jardinage, du ménage et même des séances de thérapie. Ce changement de vie, la grand-mère l’a décidé parce qu’elle était «irritée par la société de consommation».

La sexagénaire est devenue une célébrité en Allemagne. Elle a publié trois livres au sujet de son expérience et l’argent qu’elle en a retiré a à chaque fois été reversé à des associations caritatives. «Vivre sans argent m’a donné qualité de vie, bonne santé intérieure et liberté», indique-t-elle espérant entraîner d'autres personnes à faire comme elle.

Slate.fr

Newsletters

Paris et Ankara dans un bras de fer sur le Kurdistan syrien

Paris et Ankara dans un bras de fer sur le Kurdistan syrien

La tension est montée d’un cran entre Ankara et Paris, à l’ombre du déploiement de forces spéciales françaises dans le Rojava et de l’appui diplomatique peu équivoque au projet d’autonomie territoriale kurde en Syrie.

Des manuscrits de Tombouctou, sauvés des mains des djihadistes, exposés à New Delhi

Des manuscrits de Tombouctou, sauvés des mains des djihadistes, exposés à New Delhi

Vingt-cinq textes vieux de plusieurs siècles ont été transportés depuis le Mali, après avoir été cachés durant l'occupation djihadiste de Tombouctou, entre 2012 et 2013.

En Ouganda, une pénurie de médicaments met en danger les personnes séropositives (mais pas seulement)

En Ouganda, une pénurie de médicaments met en danger les personnes séropositives (mais pas seulement)

Depuis le début de l'année, le pays n'est plus approvisionné en Septrin, un traitement antirétroviral administré notamment aux personnes atteintes du Sida.

Newsletters