Monde

Barack Obama se prononce en faveur du mariage homosexuel (VIDEO)

Slate.fr, mis à jour le 10.05.2012 à 12 h 04

Une manifestation pro-gay à Rio de Janeiro en 2003, REUTERS/Bruno Domingos

Une manifestation pro-gay à Rio de Janeiro en 2003, REUTERS/Bruno Domingos

Barack Obama s’est exprimé en faveur du mariage homosexuel pour la première fois mercredi 9 mai, devenant ainsi le premier président des Etats-Unis en exercice à prendre position pour cette mesure hautement symbolique qui divise le pays.

Il a déclaré lors d’une interview télévisée avec la journaliste d’ABC News Robin Roberts qu’il était important pour lui de «prendre les devants et d’affirmer que je crois que les couples de même sexe devraient pouvoir se marier». La veille, la Caroline du Nord était devenue le trentième Etat américain à approuver un amendement constitutionnel interdisant le mariage homosexuel.

Barack Obama a déclaré à ABC News:

«Je dois vous dire que pendant plusieurs années, après avoir parlé à mes amis, ma famille et mes voisins, quand je pense à des membres de ma propre équipe qui sont dans des relations monogames incroyablement étroites, des relations du même sexe, et qui élèvent des enfants ensemble, quand je pense à ces soldats ou pilotes ou marines ou matelots qui se battent pour moi mais se sentent contraints, même maintenant que la politique du Don’t Ask Don’t Tell n’existe plus, parce qu’ils ne peuvent pas s’engager dans un mariage, j’ai fini par en conclure que pour moi, personnellement, il est important de prendre les devants et d’affirmer que je crois que les couples de même sexe devraient pouvoir se marier.»

La chaîne ABC a interrompu ses programmes pour diffuser l’extrait en question peu après l’enregistrement de l’interview mercredi.

Ce soutien au mariage homosexuel en pleine année électorale intervient alors que le sujet a été au centre des débats aux Etats-Unis, notamment après que le vice-président Joe Biden a suggéré dimanche 6 mai qu’il était «tout à fait à l’aise» avec le fait de laisser les homosexuels et les lesbiennes se marier.

Ce commentaire, et ceux du secrétaire à l’Education Arne Duncan, ont eu pour effet d’augmenter la pression sur Barack Obama de la part d’une partie de son propre camp, qui l’a poussé à se prononcer en faveur du mariage homosexuel. Le président avait jusqu’ici toujours refusé de le faire tout en soutenant le principe d’union civile.

Dans son livre L’audace d’espérer paru en 2006, Obama écrivait qu’il était de son devoir «non seulement en tant qu’élu dans une société plurielle mais aussi en tant que chrétien de rester ouvert à la possibilité que ma réticence à soutenir le mariage homosexuel est malavisée». Le site Politico revient à ce propos sur les évolutions de la position de Barack Obama sur le sujet au cours des dernières annnées.

Quel impact aura ce soutien sur l’élection présidentielle de novembre? Il est encore trop tôt pour le savoir: la décision du président de mettre fin à l’ambigüité va sans doute mobiliser une partie de la gauche, mais également faire réagir les conservateurs. Mais la portée de cette annonce reste purement symbolique pour le moment rappelle le site Mother Jones: Obama a donné son avis personnel mais n’a en aucun cas affirmé que le mariage homosexuel était un droit fondamental constitutionnel, ce qui signifie que chaque Etat conserve le pouvoir de le légaliser ou non.

Selon un sondage paru cette semaine, 50% des Américains sont favorables au mariage homosexuel, contre 48% qui s’y opposent. La question est très clivante en termes de couleur politique: 62% des démocrates sont pour, contre seulement 22% des républicains. Un détail qui pourrait avoir son importance: 57% des indépendants y seraient favorables.

Les réactions à la déclaration de Brack Obama ne se sont pas fait attendre. Le maire de New York Michael Bloomberg, qui a été tour à tour démocrate, républicain et désormais indépendant, a déclaré dans un communiqué:

«Il s’agit d’un tournant dans l’histoire des droits civiques américains. Aucun président américain n’a jamais soutenu une expansion majeure des droits civiques que le peuple américain n’ait fini par adopter, et je n’ai aucun doute que cela sera encore le cas.»

Les réactions n'ont pas non plus tardé sur Internet, avec par exemple ce Tumblr When Obama Endorsed Marriage Equality:

«Quand Obama s'est prononcé en faveur du droit au mariage pour tous, j'ai su qu'on aurait tout de même une dure bataille à mener, mais peu importe»:

Slate.fr
Slate.fr (9125 articles)
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte