Culture

Adam Yauch des Beastie Boys, alias MCA, est mort

Temps de lecture : 2 min

Adam Yauch lors d'un concert à la Brixton Academy, en septembre 2007. Fabio Venni via Wikimedia Commons.
Adam Yauch lors d'un concert à la Brixton Academy, en septembre 2007. Fabio Venni via Wikimedia Commons.

Adam Yauch des Beastie Boys, alias MCA, est mort vendredi 4 mai. L’information a été d'abord annoncée par le site GlobalGrind puis confirmée par ceux de la chaîne TMZ et du magazine Rolling Stone.

Le musicien avait annoncé en 2009 qu’il était atteint d’un cancer de la glande parotide. Le 14 avril dernier, il n’avait pas pu assister à l’introduction de son groupe au Rock’n’Roll Hall of Fame.

Yauch avait fait partie des membres fondateurs des Beastie Boys en 1978. Le groupe, qui a évolué dans les années 80 du punk hardcore au hip-hop, a publié huit albums, dont six sont devenus disque de platine. Sous le pseudonyme Nathanial Hornblower, Yauch avait réalisé une dizaine de ses clips, comme ceux de Pass the Mic ou Body Movin'.

En dehors des Beastie Boys, Adam Yauch était connu pour son activisme pour la cause tibétaine (on le voit ici en photo avec le dalai-lama et il avait organisé des concerts en sa faveur) et pour son studio d'enregistrement Oscilloscope Laboratories.

Slate.fr

Newsletters

Une rentrée 2019 sous le signe des arts lyriques à l’Opéra-Comique

Une rentrée 2019 sous le signe des arts lyriques à l’Opéra-Comique

En cet automne, (re)découvrez une scène historique de la capitale qui met à l’honneur le répertoire lyrique français tout en faisant la part belle à la création contemporaine et aux innovations artistiques.

«Martin Eden», la légende du siècle

«Martin Eden», la légende du siècle

Le film de Pietro Marcello réinvente le grand livre de Jack London pour une traversée hallucinée et lucide d'un passé porteur des promesses, des menaces et des fantômes du présent.

«Sorry for Your Loss», pour en finir avec le deuil parfait

«Sorry for Your Loss», pour en finir avec le deuil parfait

La télévision n'a plus peur d'aborder les questions de santé mentale, et elle commence à comprendre comment le faire intelligemment. La preuve avec «Sorry for Your Loss».

Newsletters