Monde

Mexique : un vrai crash d'avion pour de faux

Temps de lecture : 2 min

TV show plane crash set puuikibeach via Flickr CC License by
TV show plane crash set puuikibeach via Flickr CC License by

Un Boeing 727 s’est écrasé le 1er mai dans le désert du Sonoran au Mexique. Si vous n’en avez pas entendu parler c’est normal. L’avion était vide et a été crashé pour un test grandeur nature orchestré par la chaine de télé américaine Discovery. L'accident provoqué a d'ailleurs été filmé par de nombreuses caméras, explique ABC News en diffusant des images impressionantes.

Le but de la manœuvre? Améliorer les chances de survie des passagers en cas de crash d’avion. Des mannequins truffés de capteurs étaient disposés dans l’appareil et devraient permettre à des chercheurs de mieux comprendre ce qu’il se passe lors d’un crash.

Le test et ses résultats constitueront le premier épisode d’une série intitulée Curiosity qui devrait être diffusée sur Discovery, ainsi que Channel 4 au Royaume-Uni. Une étude similaire avait été conduite par la NASA il y a une trentaine d’années, mais les crashs d’avion sont tellement rares que rien n’avait été entrepris depuis.

Mais pas d’inquiétude, d’après une étude du MIT, les chances d’un crash d’avion aux États-Unis sont de une contre 14 millions. Comme le note ABC News, «à ce rythme il faudrait voler chaque jour pendant 38.000 années pour en être victime». Et même en cas d’accident, vos chances de survie sont de près de 76%. Pas vraiment de quoi paniquer. Mais l'occasion de regarder le documentaire qui sera diffusé plus tard cette année.

Slate.fr

Newsletters

Une étudiante anglaise est devenue aveugle après avoir nagé en Méditerranée

Une étudiante anglaise est devenue aveugle après avoir nagé en Méditerranée

Elle a développé une infection oculaire en nageant avec ses lentilles de contact.

Des membres du Parti conservateur suspendus après des propos islamophobes sur les réseaux sociaux

Des membres du Parti conservateur suspendus après des propos islamophobes sur les réseaux sociaux

Une vingtaine de posts sont en cause.

La Sécurité intérieure des États-Unis reconnaît (enfin) le nationalisme blanc comme une menace terroriste majeure

La Sécurité intérieure des États-Unis reconnaît (enfin) le nationalisme blanc comme une menace terroriste majeure

Le département avait été créé après les attentats du 11 septembre et s’était axé sur les menaces étrangères.

Newsletters