Culture

Dans le monde de John Peel

Slate.fr, mis à jour le 01.05.2012 à 15 h 29

John Peel était un DJ, mais pas que. Il était aussi journaliste et animateur de radio, et en tant que tel, fit découvrir à la Grande-Bretagne une ribambelle de musiciens, chanteurs, qu'il diffusait dans ses émissions quand ils n'étaient parfois entendus nulle part ailleurs. Parmi ces découvertes, rien de moins que David Bowie, Joy Division, les Sex Pistols, Pink Floyd ou les Smiths.

Le garçon, qui avait officié sur les ondes de la BBC de 1967 à sa mort, en 2004, avait le goût  certain. Autant vous dire que pénétrer dans sa discothèque est un luxe. Boum: voilà que The Space vous le permet. Le site (tenu par la BBC et Arts Council England, une antenne du département de la Culture britannique) a créé un sous-site qui lui est consacré. Une photo interactive de son bureau vous permet de cliquer notamment sur ses vinyles, puis d’y naviguer entre ses collections, de lancer des vidéos avec des interviews de personnes ayant travaillé avec lui, de voir des photos…

Toute sa musique n’est pas encore en ligne, et pour cause, il possédait des dizaines de milliers de morceaux. Tom Barker, directeur du John Peel Centre (centre de développement artistique qui a notamment pour but de rendre hommage à la carrière du DJ) a expliqué dans une note que la collection contenant plus de 26.000 33 tours, 40.000 singles et des milliers d’albums, la mise en ligne serait progressive.

Slate.fr
Slate.fr (9125 articles)
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte