Monde

La Corée du Nord sur Instagram, photographiée par JR

Slate.fr, mis à jour le 27.04.2012 à 11 h 50

Corée du Nord, JR sur Instagram

Corée du Nord, JR sur Instagram

En règle générale, prendre des photos en Corée du Nord est une pratique plutôt contre-indiquée, à moins d’avoir envie d’expérimenter le waterboarding local. En visite dans la dictature communiste, l’artiste français JR ne s’est pourtant pas privé de prendre quelques clichés avec son smartphone, comme le révèle le site MashKulture.

L'une des figures emblématiques du street art, auteur notamment du projet 28 millimètres: portrait d'une génération à la Cité des Bosquets, s’est donc permis d'immortaliser quelques scènes de vie sous le règne de Kim Jong-un, successeur de Kim Jong-il.

© JR

Le grain rétro de l’application Instagram (rachetée, on le rappelle, un milliard de dollars par Facebook) semble plutôt bien s'accomoder avec le quotidien d’un pays où le temps semble s’être arrêté (le compte Instagram de JR est à consulter ici).

©JR

Les coulisses d'une dictature

JR n’est cependant pas le premier à rapporter des images venues des entrailles de l'un des pays les plus opaques au monde.

Récemment, le journaliste Antoine Bouthier, correspondant pour l’AFP à Tokyo, a publié sur Tumblr quelques instants immortalisés au cours d’un voyage en Corée du Nord. Déplacement organisé officiellement, qui dévoile donc nécessairement ce que le régime veut bien montrer. 

En mars, un touriste américain mettait en ligne plus d’une heure de vidéo prise lors d’un voyage en train de Pékin à Pyongyang, comme le montrait le site DoobyBrain. Là encore il s’agissait d’un tour soigneusement minuté par les autorités afin de montrer aux visiteurs les parties les plus reluisantes du pays. Le trajet n'est pas des plus passionnants mais il donne tout de même un aperçu de ce qui se passe derrière le décorum.

Ces documents, même s’ils ne révèlent pas nécessairement d’informations fracassantes, permettent d’apercevoir les coulisses d’un régime qui affiche volontiers sa puissance militaire (le 13 avril, le pays lançait un missile Taepodong2 qui a explosé en plein vol) mais qui affame sa population

C’est d’ailleurs à l’occasion de ce lancement que des journalistes avaient pu se glisser quelques minutes dans les coulisses du régime. Le bus qui transportait les reporters s’était en effet trompé de route, les laissant par inadvertance prendre des photos des rues et des habitants.

Slate.fr
Slate.fr (9125 articles)
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte