Monde

Les citoyens d'ex-RDA sont les moins croyants du monde

Slate.fr, mis à jour le 25.04.2012 à 10 h 03

La Frauenkirche à Dresde, dans l'est de l'Allemagne, le 30 octobre 2005, REUTERS/Tobias Schwarz

La Frauenkirche à Dresde, dans l'est de l'Allemagne, le 30 octobre 2005, REUTERS/Tobias Schwarz

Les citoyens de l'ex-République démocratique allemande sont les moins croyants du monde. C'est ce que révèle un sondage réalisé dans 30 pays de culture chrétienne par le NORC, un organisme de recherches scientifiques rattaché à l'université de Chigaco, et dont le Welt publie une partie des résultats. 59% des Allemands des ex-Länder de l'Est déclarent n'avoir jamais cru en Dieu, contre 9,2% en Allemagne de l'Ouest.

Pas étonnant de la part d'un peuple qui a connu 40 ans de dictature communiste, sous laquelle les églises étaient proscrites, la religion étant considérée comme «l'opium du peuple», selon la formule de Marx. 72,6% des sondés âgés entre 38 ans et 47 ans se disent ainsi athées depuis toujours. Mais les résultats sont déroutants à y regarder de plus près: presque autant de sondés (71,6%) déclarent n'avoir jamais cru en Dieu chez les jeunes de moins de 28 ans, qui donc étaient encore enfants, voire même pas nés à la chute du Mur.

Les jeunes Allemands de l'ex-RDA sont donc tout aussi incroyants que leurs aînés, ce qui est une déception pour tous ceux qui avaient espéré qu'après la chute de la RDA, l'athéisme reculerait au fil des ans, note le Welt. «Si l'Allemagne de l'Est est aujourd'hui un pays de mission, alors la parole chrétienne ne se heurte d'abord pas à d'autres religions, mais à un milieu areligieux stable», explique le professeur de théologie Eberhard Tiefensee.

Mais le passé communiste des territoires de l'est de l'Allemagne n'explique pas seul ce taux record d'athéisme. D'autres recherches ont en effet montré que les zones habitées slaves et non-orthodoxes avaient pris leurs distances avec l'Église depuis le Moyen-Âge, et que plus tard, le processus de sécularisation a été particulièrement fort en Thuringe et dans la Saxe. Enfin, l'appartenance religieuse des opposants au régime communiste de la RDA avait bien souvent des motifs plus politiques que religieux.

Au-delà de l'Allemagne, la Scandinavie et les ex-pays du bloc soviétique sont ceux qui comptent le plus d'athées. Les Philippines arrivent en tête des pays les plus croyants, avec 94% des sondés qui déclarent avoir toujours cru en Dieu.

L'étude analyse également l'évolution de la foi chrétienne ces deux dernières décennies, en croisant des sondages réalisés en 1991, 1998 et 2008. «La foi en Dieu est en baisse dans la plupart des pays», indique Tom W. Smith, le directeur de l'étude, cité par le Süddeutsche Zeitung.

Cette recherche montre enfin que l'âge joue un rôle déterminant: plus on est âgé, plus on a tendance à croire en Dieu. Toutes nationalités confondues, 43% des sondés âgés de 68 ans ou plus se déclarent persuadés de l'existence de Dieu, alors que chez les moins de 27 ans ce taux tombe à 23%. En France, l'écart est proportionnellement plus grand: 8% des jeunes croient en Dieu, contre 26% chez les personnes âgées.

Slate.fr
Slate.fr (9125 articles)
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte