Life

Socialcam, l'Instagram pour vidéos

Slate.fr, mis à jour le 24.04.2012 à 11 h 57

Capture d'écran du site Socialcam

Capture d'écran du site Socialcam

Après l'engouement pour la photographie vieillie grâce notamment à l'application Instagram, c'est au tour de la vidéo de passer sous les filtres de millions d'utilisateurs selon le site The Next Web.

Socialcam, c'est le nom de la nouvelle application en passe de devenir incontournable sur son iPhone ou les autres appareils fonctionnant sous le système d'exploitation iOS d'Apple et en mesure de faire de la vidéo, comme c'est le cas pour l'iPad et l'iPod Touch.

Disponible gratuitement sur l'App Store, Socialcam permet aux utilisateurs de créer des vidéos avec des filtres personnalisés pour lui donner un aspect vintage. Celles-ci peuvent ensuite être stockées dans le «nuage» d'Apple et être partagées via les réseaux sociaux comme Facebook, Twitter et YouTube, ou simplement par e-mail ou SMS.

Comme Instagram et d'autres applications, Socialcam fédère une vraie communauté d'utilisateurs en permettant de suivre le compte de ses amis, de consulter, commenter et partager leurs vidéos à partir de l'application.

À travers un message déposé sur le site Hacker News, l'équipe, encore plus réduite que l'était celle d'Instagram avant son rachat par Facebook, à l'origine de Socialcam a annoncé que l'application avait accueilli quatre millions d'utilisateurs supplémentaires sur le seul week-end du 21 avril.

En comparaison, The Social Web relève que Viddy, une application du même type davantage célèbre, notamment parce qu'elle compte des stars comme Shakira ou Jay-Z parmi ses partenaires, avait gagné 5,5 millions d'utilisateurs mais en onze jours, et alors même que celle-ci est disponible sur les appareils Android.

Au vu de son ascension fulgurante et inattendu, les fondateurs ont donc profité de leur annonce pour demander du renfort aux internautes:

«Nous sommes trois gars face à une croissance de dingue et nous avons besoin de votre aide. Vous voulez un emploi? Écrivez-nous à [email protected]»

Qui sait, peut-être qu'une multinationale américaine répondra à l'appel...

Cette Instagram pour vidéo vient confirmer le phénomène que décrivait Charlotte Pudlowski sur Slate début avril, celui d'une esthétique seventies qui déferle sur le grand public, due à notre replongée nostalgique dans ces années «dorées»:

«Il y a une idéalisation des années 1970», explique Lilian Mathieu, chargé de recherche au CNRS et auteur de Les années 70, un âge d'or des luttes? (Textuel).

«Cette idée d’un âge d’or est à nuancer, mais notre époque a une sorte de fascination, parce que le mur de Berlin n’était pas tombé, les possibles politiques semblaient plus ouverts».

Slate.fr
Slate.fr (9125 articles)
vidéosphotosvintageiPodipad
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte