Monde

Starbucks ne mettra plus d'insectes dans ses boissons

Temps de lecture : 2 min

Logo Starbucks dans un hôtel à Shangaï. REUTERS/Carlos Barria
Logo Starbucks dans un hôtel à Shangaï. REUTERS/Carlos Barria

Starbucks ne mettra plus d'insectes dans certaines de ses boissons et pâtisseries. Cela partait pourtant d'un bon sentiment de protection des consommateurs américains qui s'étaient plaint de la présence de colorants chimiques dans leurs boissons aromatisées. Comme le raconte Bloomberg, la chaîne avait alors décidé de remplacer ces colorants par un autre, naturel cette fois, le E 120.

Problème: il s'agit d'un extrait de cochenille, petit coléoptère mexicain et sud-américain qui rend une belle couleur rouge lorsqu'on l'écrase et le sèche et qu'on trouvait chez Starbucks, dans des cakes à la framboise, des Frappuccino fraise à la crème, et des smoothies.

Les petits insectes seront désormais remplacés par du lycopène, un pigment à base de tomate qui contentera les végétaliens américains, explique Starbucks dans un communiqué, d'ici le mois de juin.

Le E 120 ne pose pourtant pas de problème pour la sécurité ou la santé des consommateurs, comme l'a expliqué le porte-parole de Starbucks, qui ajoute qu'il est autorisé par l'Administration américaine des aliments et des médicaments.

L'extrait de cochenille est utilisé comme colorant depuis le XVe siècle, et il est utilisé dans de nombreux produits alimentaires: c'est notamment ce qui permet de colorer vos Tic Tac orange et citron vert, ou certaines charcuteries comme les chorizos ou le salami, des laitages...

Mais alors pourquoi un tel revirement? La présence d'un insecte dans les tasses de Starbucks avait fait les gros titres après que le site Internet végétarien This Dish Is Vegetarian s'était offusqué que les boissons et cakes n'étaient, au final, pas vraiment «vegan».

Comme le rapportait alors USA Today, la nouvelle avait déclenché les foudres des consommateurs. Une pétition avait alors circulé sur le site Change.org, qui a été signée par plus de 6.500 personnes.

Mais la France n'est pas concernée par ce changement de formule. En effet, les boissons américaines étaient originellement passées à la cochenille pour ne plus utiliser de colorants chimiques après des plaintes de consommateurs. Colorants chimiques qui restent utilisés en France.

Slate.fr

Newsletters

Le voyage risqué de Macron en Russie

Le voyage risqué de Macron en Russie

Il importe qu’à Saint-Pétersbourg, plus encore qu’à Versailles il y a un an, Emmanuel Macron renforce son discours sans compromis vis-à-vis de Vladimir Poutine.

À Bali, des dauphins aux dents limées pour protéger les touristes

À Bali, des dauphins aux dents limées pour protéger les touristes

Une association a retrouvé des dauphins avec des dents manquantes ou limées dans une attraction touristique de Bali.

La recette de Netanyahou pour consolider sans cesse son pouvoir

La recette de Netanyahou pour consolider sans cesse son pouvoir

Si le Premier ministre israélien continue à faire monter la tension, c'est que sa cote de popularité en profite.

Newsletters