11% des personnes qui envoient des sextos se sont déjà trompées de destinataire

L'ancien membre du parlement américain Anthony Weiner, qui a démissionné en 2011 après un scandale de sexting. Biggovernment.com/REUTERS

Si vous ne l’avez jamais pratiqué, vous avez sans doute déjà entendu parler du sexting, cette pratique consistant à envoyer des photos de soi ou des messages érotico-pornographiques par téléphone portable. Elle entraîne régulièrement des vagues d’excitation sur Internet quand des photos coquines de stars sont fuitées par un ex-compagnon revanchard. Les médias américains rapportent des histoires sordides d’adolescentes qui se suicident après que leurs sexpics ont été diffusées dans leur collège, mais la vraie popularité de la pratique chez les jeunes reste un sujet de débat.

Une nouvelle étude de Recombu, un site britannique spécialisé dans la téléphonie, vient apporter de nouvelles statistiques autour de ce phénomène, et notamment un chiffre qui fera réfléchir les auteurs de sexting: 11% des personnes qui envoient des sextos se sont déjà trompées de destinataire, tandis que 16% des hommes interrogés et 8% des femmes ont déjà envoyé un sexto à un membre de leur famille par erreur, rapporte Mashable. Le sondage, qui porte sur 2.000 adultes, montre que près de la moitié (47%) des britanniques envoient des textos coquins à leur partenaire (48% chez les femmes et 45% chez les hommes).

L’étude apporte des enseignements d’ordre plus généraux sur la manière dont les hommes et les femmes communiquent par SMS. Le temps de réponse moyen à un message d’un flirt ou d’un nouveau partenaire est d’une heure chez les deux sexes. En revanche, une femme sur cinq attend toujours que l’homme soit le premier à lui envoyer un message, alors qu’un homme sur dix attend d’avoir des nouvelles avant d’envoyer un message.

Pour le site Digital Trends, plusieurs enseignements sont à tirer de l’étude pour les amateurs de sextos:

«Ne vous pressez pas! Si vous êtes prêts à faire confiance à votre destinataire pour qu’il ne diffuse pas vos pensées privées, envoyez au moins à la bonne personne. Enfin, protégez votre téléphone avec un mot de passe au cas où il tombe entre de mauvaises mains. Vous ne voulez sans doute pas que le monde entier ait accès à vos secrets coquins, et encore moins un membre de votre famille.»