Life

#FriskyFriday ou le succès de Playboy sur Twitter

Slate.fr, mis à jour le 19.04.2012 à 11 h 50

Playboy /imjoshdotcom via Flickr CC

Playboy /imjoshdotcom via Flickr CC

Le vendredi est décidément jour de fête sur Twitter. Le fameux #FollowFriday, hashtag qu'un utilisateur peut insérer dans ses messages pour conseiller des comptes à suivre à ses abonnés, n'est pas le seul à régner en maître ce jour de la semaine, sur le réseau social se répand aussi un autre #FF: le #FriskyFriday («Vendredi fringant»).

Lancé par le compte Twitter de Playboy, célèbre magazine masculin américain, il incite les demoiselles à poster une photo d'elles, de préférence en sous-vêtement, en l'accompagnant du hashtag #FriskyFriday, permettant ensuite à Playboy de désigner la meilleure d'entre elles en fin de journée.

Un vrai succès à l'initiative d'Allie Sullivan, qui gère depuis 2010 la présence de la marque au lapin sur les réseaux sociaux, explique le site The Next Web:

«Une fois à Playboy, j'ai commencé à travailler avec les Playmates 2010 pour leur donner des conseils sur la façon dont elles pourraient utiliser les médias sociaux pour recueillir plus de voix dans la partie en ligne du concours de la Playmate Playboy de l'année 2011.»

Dès 2010 donc, Allie Sullivan planifie ce concept en proposant à Shera Bechard, Miss Playboy du mois de novembre, de commencer à poster des photos d'elle chaque vendredi pour glaner des voix et fidéliser les utilisateurs du réseau social.

La demande étant grandissante au fur et à mesure des semaines, les plus de 120 autres playmates présentes sur Twitter à ce moment-là ont été invitées à suivre l'exemple de Shera Bechard via leur compte.

S'est alors instaurée l'utilisation systématiquement du hashtag #Frisky Friday facilitant le regroupement de tous ces clichés aussi bien pour les utilisateurs curieux que pour Playboy, qui sélectionne les meilleurs photos pour les diffuser ensuite sur son compte Twitter.

Les photos d'inconnues en petite tenue fleurissent, Playboy encadre et rémunère certaines Playmates pour la publication de leur #FriskyFriday et le compte Twitter de la marque retweete une soixantaine de clichés chaque vendredi, contre une dizaine auparavant:

«Il y a au moins 50.000 @ mentions sur #FriskyFriday, autour de 350.000 clics sur les liens tweetés que retweete Playboy tous les vendredis, et nos posts Storify hebdomadaires génèrent une moyenne de 50.000 vues.»

Si le concept génère du trafic sur le réseau social, Playboy ayant renforcé sa présence sur Twitter de 300% en 2011, et sur son site, il génère aussi de l'argent à travers des collaborations avec HBO où le dernier film American Pie par exemple, relève Newswire.

Slate.fr
Slate.fr (9125 articles)
photosmagazinesexyplaymatephoto
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte