Monde

Au volant, les Européens textotent autant que les Américains

Slate.fr, mis à jour le 18.04.2012 à 14 h 01

Texting while driving / mrJasonWeaver via Flickr CC Licence By

Texting while driving / mrJasonWeaver via Flickr CC Licence By

Les Américains ont tendance à penser que les Européens conduisent mieux qu'eux. Comme l'écrit le site Digital Trends, «le berceau de Ferrari, Aston Martin et Porsche prend certainement la conduite plus au sérieux».

Or c’est ce que contredit un sondage commandé par Ford auprès de 5.500 automobilistes de cinq pays européens. Résultat: 48% des répondants admettent qu’ils envoient des SMS tout en conduisant. C’est la même proportion que pour les conducteurs américains (47% selon une étude de 2010). Pour notre part, nous ne serons pas surpris d’apprendre que les Italiens sont les conducteurs les plus distraits, avec 61% de textoteurs au volant. Les Français sont dans la moyenne haute (49%) et les Britanniques font figure de bons élèves (33% des répondants admettent s’adonner au multitasking au volant...)

L’étude Ford est avant tout une occasion pour la marque de communiquer sur le lancement en Europe de son système embarqué Sync, une technologie capable de lire les messages écrits et qui permet au conducteur d'y répondre par commande vocale… Un système comparable à iDrive de BMW. Une marque qui, elle, «n’a jamais essayé de prouver que ses clients étaient de mauvais conducteurs», écrit Digital Trends…

L’usage du téléphone au volant est un problème récurrent aux Etats-Unis, où il serait responsable d’un accident sur quatre. En juillet 2009, le New York Times se faisait l’écho de la première étude sur l’envoi de SMS au volant. L'étude de l'institut de transport de Virginia Tech, qui a consisté à installer des caméras dans la cabine de camions effectuant de longs trajets sur une période de 18 mois, a trouvé que le risque de collision est 23 fois supérieur quand les chauffeurs écrivent des textos.

Selon une étude récente citée par The Christian Science Monitor, 57% des adolescents américains titulaires du permis admettent envoyer des textos tout en conduisant. Les jeunes américains considèrent que cette pratique est moins dangereuse que de boire au volant. Alors que 83% des jeunes interrogés ont conscience du danger de l’alcool, ils sont 63% à estimer qu’utiliser leur téléphone au volant les expose à un risque d’accident.

Slate.fr
Slate.fr (9125 articles)
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte