Monde

Salvador: premier jour sans meurtres en trois ans

Slate.fr, mis à jour le 17.04.2012 à 12 h 51

Plaque d'immatriculation /woody1778a via Flickr CC

Plaque d'immatriculation /woody1778a via Flickr CC

Au Salvador, le samedi 14 avril 2012 a été le premier jour sans assassinats depuis ces trois dernières années, a indiqué le Président Mauricio Funes dans un communiqué, rapporte El Mundo:

«Après des années où le nombre de meurtres ont atteint des niveaux alarmants de 18 par jour, nous n'avons pas vu un seul homicide dans le pays.»

Un «fait inédit», selon Davis Rivas, le secrétaire de la communication du président.

Depuis juin 2009 et l'arrivée de Mauricio Funes à la tête de ce pays d'Amérique centrale peuplé de sept millions d'habitants, la violence des gangs n'a eu de cesse d'augmenter, la moyenne de meurtres par jour étant de 12 au début de son mandat.

Le site El Comercio rapporte que la mise en place d'un plan de sécurité pour surveiller les élections municipales et législatives du dimanche 11 mars avait déjà permis une réduction des violences, avec une moyenne de cinq homicides par jour entre le 9 et le 12 mars et seulement deux meurtres la veille de l'échéance électorale.

En réalité, cet apaisement est davantage dû à un appel à la trêve lancé le mois dernier par les deux gangs rivaux les plus puissants du pays, la Mara Salvatrucha et Mara 18, à la suite d'un «dialogue» et d'une «négociation» entre l'Église catholique et les deux chefs de bandes emprisonnés à la prison de Zacatecoluca.

Le gouvernement a nié pendant deux semaines le fait d'être intervenu, puis a fini par déclarer avoir fait un travail de «logistique» dans cette rencontre en transférant trente chefs de gangs dans des prisons où les contrôles sont moins «rigoureux» qu'à Zacatecoluca, d'ailleurs surnommée «Zacatraz», en référence à «Alcatraz», la célèbre prison américaine. Un accord qui a donc permis l'arrêt des massacres entre les deux gangs et contre les civils.

Le Salvador est une plaque tournante du trafic de drogue où sévissent notamment des cartels mexicains.

Selon les données de l'Organisation des nations unies, il y a 66 meurtres pour 100.000 habitants dans ce pays, un des taux d'homicides les plus élevés au monde, rapporte Reuters.

Slate.fr
Slate.fr (9125 articles)
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte