Life

Après Draw Something, voici Doodle.ly, le réseau social du dessin

Slate.fr, mis à jour le 16.04.2012 à 11 h 57

Image du blog de doodle.ly

Image du blog de doodle.ly

Si vous aimez exprimer vos talents de dessinateur sur l'application pour smartphones Draw Something, vous apprécierez surement le site doodle.ly affirme le site The Next Web.

Contrairement à Draw Something, qui est une sorte de Pictionary virtuel, il ne s'agit pas là de faire deviner un dessin à un utilisateur mais de partager ses oeuvres avec une communauté, sur le même principe que celui de l'application de photos Instagram, cette dernière n'étant pour sa part pas disponible via le web mais uniquement sur smartphones.

Doodle.ly, co-fondé à New York par Evan Vogel and Darren Paul et lancé en juillet 2011, se décrit selon The Next Web, comme «un carnet de croquis social pour l'auto-expression, la créativité et l'inspiration». Afficher ses dessins sur le site, que ce soit via le site web ou via l'application iPad, permet ensuite de les partager sur les réseaux sociaux Twitter, Facebook, Google+, Pinterest et sur la plateforme de microblogging Tumblr.

Une réelle communauté de «doodlers», c'est-à-dire d'utilisateurs de doodle.ly, commence à voir le jour grâce notamment aux concours de dessins organisés sur le blog du site, comme les cinq sessions du «doodle de la semaine» qui permettaient de gagner un iPad.

La semaine du 29 mars par exemple, consacrée au cinéma et à la musique, a couronné quatre oeuvres, celle de Zack Glascock, la pochette de «Best day ever», mixtape de Mac Miller, ayant décroché la première place:

«La culture pop est reine ici à Doodle.ly ces derniers temps , et nous avons adoré vos entrées sur "Let it Be" des Beatles, l'hommage au grand homme Clarence Clemons, et le portrait du très présent Kanye West.»

The Next Web note qu'une présence de doodle.ly sur les terminaux iPhone et iPod touch d'Apple et sur les appareils fonctionnant sous l'Android de Google, serait bénéfique au développement de l'application.

Pour preuve, Draw Something, disponible sur ces deux supports, bat tous les records de téléchargements et a été racheté en mars dernier par Zynga, éditeur de jeux pour Facebook, pour un montant de 137 millions d'euros rapporte le Monde.

Slate.fr
Slate.fr (9124 articles)
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte