Life

Les baleines peuvent-elles nous prévenir des tsunamis?

Slate.fr, mis à jour le 16.04.2012 à 15 h 30

Tiaki the whale / Invervegas via Flickr CC License By

Tiaki the whale / Invervegas via Flickr CC License By

Les baleines pourraient-elles servir à prévenir les humains de l'imminence d'un tsunami? Quand les alertes tsunami sont tombées le long des côtes d'Indonésie et du Sri Lanka, début avril, tous les types de cétacés, depuis les dauphins jusqu'aux baleines, ont disparu dans les cinq minutes, affirme le Guardian.

Un photographe présent sur un bateau au large du sud du Sri Lanka a dit au journal britannique que lui et son équipe n'étaient pas au courant qu'un tremblement de terre avait eu lieu, mais que les baleines autour d'eux avaient filé en quelques minutes, sentant les chocs sismiques sous-marins.

Le Guardian note également que les tremblements de terre qui ont eu lieu au Japon et en Nouvelle-Zélande en 2011 ont été précédé par des vagues de baleines échouées sur leurs plages.

Ce n'est pas la première fois qu'on s'interroge sur la capacité d'animaux à nous prévenir de l'arrivée de catastrophes naturelles. Lors du tsunami d'Asie du Sud-Est de 2004, un troupeau d'éléphants «domestiqués» pour les touristes s'est échappé de son camp quelques secondes avant l'arrivée de la vague.

La chaîne américaine PBS avait alors consacré tout un dossier au sujet, notant que les éléphants font partie des quelques animaux capables d'entendre des infrasons, des sons notamment produits par les tremblements de terres, les éruptions volcaniques, les avalanches ou les vents très forts (les éléphants utilisent même les infrasons pour pouvoir discuter avec d'autres éléphants très loin d'eux, dans des conversations «invisibles» pour l'oreille humaine).

Comme les tremblements de terre peuvent produire des infrasons capables de voyager des milliers de kilomètres bien plus rapidement que l'eau, les tsunamis (produits par des tremblements de terre) se déversent sur les côtes après l'émission des signaux sonores.

Problème: on n'est pas certain de la raison pour laquelle les éléphants se sont échappés. Les animaux portent des radio-étiquettes, ce qui aurait pu permettre aux chercheurs de récolter des informations importantes. Mais ils ont perdu contact avec les éléphants huit heures avant l'arrivée de la vague, et n'ont réussi à récupérer ce contact qu'une heure après le tsunami. Les éléphants étaient alors retournés au même endroit où ils étaient avant la catastrophe, sans qu'on puisse savoir exactement ce qui s'est passé pendant ce laps de temps.

 

Slate.fr
Slate.fr (9125 articles)
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte