Monde

Kaboul sous les attaques talibanes

Temps de lecture : 2 min

Les troupes américaines arrivent sur les lieux des attaques de Kaboul, le 15 avril 2012. REUTERS/Omar Sobhani
Les troupes américaines arrivent sur les lieux des attaques de Kaboul, le 15 avril 2012. REUTERS/Omar Sobhani

Les talibans ont lancé des attaques dimanche sur Kaboul: contre le parlement et aux abords du quartier des ambassades. Leurs revendications de ces attentats ont été immédiates. Au même moment, deux kamikazes faisaient plusieurs blessés en se faisant exploser contre l'aéroport de Jalalabad, importante base de l'Otan dans la grande ville de l'est de l'Afghanistan, selon Reuters. Dans le quartier très gardé des ambassades, les sièges britanniques et allemands ont notamment été visés selon le Guardian.

La correspondante du quotidien britannique à Kaboul, Emma Graham-Harrison, raconte le chaos dans le quartier diplomatique de la capitale afghane:

«Plusieurs attaquants ont pris d’assaut un hôtel de plusieurs étages à l’extrêmité du quartier diplomatique et s’en sont servis de base pour attaquer les ambassades et les QG militaires proches, dans cette zone extrêmement fortifiée que l’on appelle localement la “zone verte”»

A l’Ouest de la ville des insurgés visent les bâtiments gouvernementaux, des tirs résonnent dans les rues désertes.

Des parlementaires ont participé aux combats aux côtés des policiers et soldats pour repousser l’une des trois attaques sur Kaboul, visant notamment le Parlement, a assuré l'un de ces parlementaires, rapporte la tribune de Genève. «Certains parlementaires, ainsi que mes gardes du corps et moi, avons riposté aux talibans qui se sont emparés d’un immeuble de six étages en face du Parlement» après que leur tentative d’y pénétrer eut été repoussée, a déclaré par téléphone le député Mohammad Naeem Lalaï, au quotidien suisse.

Depuis plusieurs semaines, la situation se dégrade très fortement entre les Afghans et les alliés occidentaux, comme Fred Kaplan l’expliquait récemment sur Slate.fr.

Slate.fr

Newsletters

En Inde, deux sœurs se travestissent pour maintenir le business familial

En Inde, deux sœurs se travestissent pour maintenir le business familial

Jyoti et Neha se sont habillées en hommes pendant des années pour aider leur père malade.

Bongo et Bouteflika peuvent-ils réellement gouverner leurs pays?

Bongo et Bouteflika peuvent-ils réellement gouverner leurs pays?

Les enjeux sont de taille pour que des hommes, avec ou sans leur accord formel, soient montrés dans un état physique que tout individu souhaiterait voir réservé au domaine du privé et de l’intime.

La femme du vice-président américain enseigne dans une école qui interdit les LGBT+

La femme du vice-président américain enseigne dans une école qui interdit les LGBT+

Les parents d'élèves et le personnel doivent s'engager à ne pas «participer, soutenir ou cautionner l'immoralité sexuelle, l'activité homosexuelle ou l'activité bisexuelle».

Newsletters