Monde

Angelina Jolie et Brad Pitt vont (enfin) se marier

Temps de lecture : 2 min

Angelina Jolie et Brad Pitt le 27 février 2012 à Los Angeles en Californie, REUTERS/Lucas Jackson
Angelina Jolie et Brad Pitt le 27 février 2012 à Los Angeles en Californie, REUTERS/Lucas Jackson

La communauté homosexuelle le verra-t-elle comme une trahison? Un renoncement? Le couple mythique à la tripotée d’enfants, «Brangelina» vient d’annoncer qu’ils allaient se marier. Après avoir assuré pendant des années qu’ils ne le feraient jamais tant que les couples homosexuels n’auraient pas les mêmes droits que les autres.

Angelina Jolie et Brad Pitt ont officialisé leurs fiançailles vendredi. «Oui, c'est confirmé, a déclaré la porte-parole de Brad Pitt. C'est une promesse pour le futur et les enfants sont très heureux. Aucune date [de mariage] n'a été fixée pour l'instant».
Car les enfants sont bien la raison de ce mariage, selon le couple. Angelina avait dévoilé ses difficultés à leur résister sur ABC, en 2011: «je pense que ce serait difficile de leur dire non» avait-elle expliqué en évoquant une union. De son côté, Brad avait suggéré un mariage potentiel dans USA Weekend en mai de la même année.
«Les enfants nous parlent mariage. C'est de plus en plus important pour eux. Donc on est obligés d’examiner la question».
Ils l’ont examinée à l’avantage des désirs des enfants. S’ils veulent néanmoins respecter une partie de leur vœu initial, se marier dans un Etat où le mariage est légal pour tous, les Etats-Unis leur offrent plusieurs choix: Connecticut, Iowa, Massachusetts, New Hampshire, New York, Vermont , État de Washington, Maryland ou Washington, D.C.

Slate.fr

Newsletters

YouTube, réseau préféré de l’extrême droite américaine

YouTube, réseau préféré de l’extrême droite américaine

Le site de partage de vidéos est l'un des outils de radicalisation les plus puissants.

Une petite annonce fait tomber Républicains et Démocrates dans le même panneau

Une petite annonce fait tomber Républicains et Démocrates dans le même panneau

Les deux camps avaient tort.

À Londres, les élites déclarent la guerre aux sous-sols géants

À Londres, les élites déclarent la guerre aux sous-sols géants

Les propriétaires des quartiers chics londoniens ne veulent plus des extensions souterraines démesurées des résidences de leur voisinage.

Newsletters