Sports

Bubba Watson, le vainqueur du Masters, n'a jamais pris une leçon de golf

Slate.fr, mis à jour le 11.04.2012 à 14 h 15

Bubba Watson, dimanche à Augusta. Phil Noble / Reuters

Bubba Watson, dimanche à Augusta. Phil Noble / Reuters

Tout joueur de golf amateur ou pro, qui a sué, rêvé, cauchemardé, passé des heures à enquiller des swings au practice, vous le dira: on ne devient pas champion sans suivi des heures de leçons. En fait, non. Le vainqueur, dimanche à Augusta, du prestigieux Masters est un ogni, un objet golfique non identifié: Bubba Watson n’a jamais pris une leçon de golf!

Ça a laissé tous les spécialistes le nez dans le bunker. «Un homme appelé Bubba, qui a n’a jamais pris une seule leçon de golf, a remporté le Masters après avoir joué une espèce de coup complètement dingue pour sortir de sous les pins», écrit Joe Posnanski sur son blog de Sports Illustrated.

Ce coup, lors du play-off qui l’a opposé au Sud-Africain Oosthuizer, c’est même un truc de sauvage, écrit même Jim White.

 

Un coup si audacieux, poursuit White, qu’on pourrait passer l’année à venir le nez dans les livres d’entraînement sans en trouver la moindre trace.

Bubba Watson, avec sa coupe mulet sortie des 70’s, sa tenue blanche frappée d’un logo rose, pourrait bien illuminer la saison golfique, toujours orpheline d’un leader depuis les apparitions à éclipse de Tiger Woods. Car il a quelque chose de merveilleux, malgré sa technique peu académique et un peu dingue, à regarder jouer, poursuit Posnanski: «il ressemble à un enfant à qui on tendrait un club de golf en lui disant, "vas-y, swingue comme tu le sens"».

Allez, en cadeau bonus: sa méthode peu conventionnelle pour sortir de l'eau:


 

Slate.fr
Slate.fr (9125 articles)
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte