Rachat d'Instagram par Facebook: les réactions

Photo prise avec Instagram.

Depuis l’annonce lundi du rachat d’Instagram par Facebook pour 1 milliard de dollars, l’Internet mondial s’emballe. Cette surprise se produit 7 jours après le lancement de la version Android de l’application. Qui lui avait permis de gagner un million d’utilisateurs supplémentaires en une journée. Aujourd’hui 30 millions d’utilisateurs abreuvent le réseau de 5 millions de photos par jour. Retour sur ce qui se dit sur cette vente surprenante.

1. Instagram n’est pas de la photo

[Time] Dans une interview accordée au Time, Kevin Systrom, l'un des fondateurs d'Instagram, confie qu'à l'époque où il travaillait sur le projet les gens ne pensaient pas que le partage de photos était quelque chose de cool. Quant à la vente ou non de la marque, ce n'est pas l'une de ses priorités. Il ne cache pas qu’il souhaite que son application devienne incontournable. Enfin, selon lui, comparer Instagram a de la photographie, «c’est comme comparer Twitter à Microsoft Word».

2. Un investissement doublé

[TechCrunch] Peu de temps avant son rachat, Instagram a levé 50 millions de dollars auprès d’investisseurs, valorisant la marque à hauteur de 500 millions de dollars. Aussi quand Facebook la rachète pour un milliard de dollars, «les investisseurs, dont la plupart ne se doutait pas de l’achat (…) ont littéralement doublé leur investissement en une nuit», explique TechCrunch.

3. Une évaluation subjective

[Slate] Le monde des réseaux sociaux n’est pas comparable à celui de l’industrie classique. Il ne peut en exister plusieurs ayant du succès. Puisque le propre du réseau social est d’avoir le plus d’utilisateurs possibles. Pour cela, il faut qui soit supérieur qualitativement aux autres, mais aussi qu’il sorte au bon moment. Comme Facebook, en son temps. C’est pourquoi Tim Fernholz et Dylan Lathrop sur Slate.com, concluent:

«Évaluer le prix d’une entreprise est en fin de compte un processus très subjectif; il ne s’agit pas uniquement de deviner les revenus futurs, mais également celui de toute l’industrie, qui change rapidement.»

4. La perte du cool

[The Next Web] Si l’on aime une marque, c’est aussi pour ce qu’elle nous renvoie. Une autre interprétation de La Distinction de Bourdieu. Selon le site The Next Web , cela rappelle «le comportements des filles de 13 ans entre elles. "Oh, elle traîne avec la grosse? Elle n’est plus cool maintenant"».

Car en réalité, c’est de cela qu’il s’agit. Les utilisateurs d’Instagram ont l’impression avec ce rachat que leur style cool a été vendu par la même occasion. Ils rejettent le «mainstream» de Facebook. Ils oublient «qu’à la fin de la journée il ne s’agit que de business». Et puis, Kevin Systrom l'assure: l’application ne changera en rien.

5. La menace: je vais me désinscrire

[TechCrunch] Selon le site sur les nouvelles technologies, de nombreux utilisateurs menacent déjà de se désinscrire du réseau social de partage de photos. Une de leurs plus grandes craintes concerne les données personnelles, Facebook ayant été plusieurs fois au cœur de polémiques sur le sujet. Afin d’y remédier, ils appellent à supprimer les photos postées sur Instagram avant qu’elles n’appartiennent à Facebook. Pour ceux qui souhaitent les récupérer avant de les supprimer à jamais, il leur suffit de passer par Instaport.

6. Les alternatives

[The Next Web] Le site sur les nouvelles technologies et les médias propose une sélection d’applis pour ceux qui rejettent dorénavant Instagram. «Comme nous avons pu le constater, certains utilisateurs d’Instagram peuvent vouloir rester en bonne compagnie. Voici quelques options de filtres pour photos disponibles sur vos téléphones.» Picplz, très prisé par les utilisateurs d’Android, avant qu’ils aient accès à Instagram. Vignette, également courue par les utilisateurs d’Android, permet de régler de nombreux filtres. Path, pour ceux qui souhaitent un réseau social à usage restreint. Pas plus de 50 contacts. Hipstamatic, une application si semblable à Instagram qu’elle utilise le même réseau. L’application Pair, quant à elle,  permet aux couples (possédant un iPhone) de communiquer (photo, vidéo, dessin) de manière confidentielle en temps réel. Sans oublier Pinweel, Pixlr-o-matic, PicYou, Molome, Lightbox, Streamzoo ou encore EyeEm, etc.

Photo: Photo prise avec Instagram.
Devenez fan sur , suivez-nous sur
 
LU SUR...
TOPICS
PARTAGER
LISIBILITÉ > taille de la police
SLATE CONSEILLE
Pourquoi les photojournalistes devraient s'y mettre
A la recherche d'un temps perdu
Les coulisses d'Instagram
Facebook rachète l'application de photos Instagram
À la une de Slate »
LU,VU&ENTENDU
Publié le 10/04/2012
Mis à jour le 10/04/2012 à 17h12