Monde

Le thon, cause de divorce au Royaume-Uni

Temps de lecture : 2 min

Bagues /Elsie esq. via Flickr CC License by
Bagues /Elsie esq. via Flickr CC License by

Servir du thon à son mari alors qu'il n'aime pas ça, ne pas vouloir jouer les Klingon, changer les chaînes télévisées trop rapidement: au Royaume-Uni, la moitié des causes avancées pour demander le divorce sont insensées, rapporte le New York Times.

Contrairement à la France, le divorce par consentement mutuel n'existe pas au Royaume-Uni, où le Matrimonial Causes Act de 1973 n'autorise les divorces que pour cinq faits, dont l'adultère ou l'abandon.

Pour pouvoir divorcer sans réelles raisons, il y a bien le «comportement déraisonnable», pour lequel l'une des parties doit prouver que vivre avec l'autre est devenu «intolérable», mais celui-ci pousse les couples à inventer des excuses étonnantes, comme détester la façon dont son mari respire.

Des avocats spécialisés en divorce militent pour que le consentement mutuel soit instauré mais un porte-parole du ministère de la Justice a déclaré la semaine dernière que le gouvernement n'avait pas l'intention de changer la loi.

Une modification avait été évoquée en 1996, mais cela n'avait pas abouti. A l'époque, Edward Leigh, un député conservateur du Parlement, avait déclaré qu'elle favoriserait le «divorce à la demande».

Slate.fr

Newsletters

La France reconnaîtra-t-elle son rôle dans la mort de Ruben Um Nyobè?

La France reconnaîtra-t-elle son rôle dans la mort de Ruben Um Nyobè?

En France, on aime citer Nelson Mandela. On parle un peu moins de Ruben Um Nyobè, le père oublié de l’indépendance camerounaise.

YouTube, réseau préféré de l’extrême droite américaine

YouTube, réseau préféré de l’extrême droite américaine

Le site de partage de vidéos est l'un des outils de radicalisation les plus puissants.

Une petite annonce fait tomber Républicains et Démocrates dans le même panneau

Une petite annonce fait tomber Républicains et Démocrates dans le même panneau

Les deux camps avaient tort.

Newsletters