Culture

Snoop Dogg lance un livre qui se fume

Temps de lecture : 2 min

Photo: Snoop Dogg fumant un cigare avant un concert à  Floriana / REUTERS/Darrin Zammit Lupi
Photo: Snoop Dogg fumant un cigare avant un concert à Floriana / REUTERS/Darrin Zammit Lupi

Aussi connu pour ses talents de rappeur que pour fumer du cannabis à longueur de journée, Snoop Dogg s’apprête à présent à sortir un livre… qui se fume.

Les pages de Rolling Words, le nom de l’ouvrage, sont en feuilles à rouler, explique l’Asian Correspondent. Les paroles de ses chansons les plus célèbres sont imprimées dans une encre non toxique sur lesdites feuilles. Sans oublier que les pages sont perforées afin d’être facilement détachables.

La légende vivante du rap américain a réellement pensé à tout, puisque même la tranche du livre a une utilité: elle sert à allumer une allumette.

Le livre qui se fume de Snoop Dogg

Dans le clip promotionnel qui accompagne la sortie du livre Snoop Dogg invite ses fans à fumer «quoi que ce soit que vous ayez et qu’importe la manière dont vous l’avez eu». On le sait, les rappeurs américains ont toujours eu un goût particulier pour les substances illicites.

Une tradition qui se perpétue chez la jeune génération, aussi talentueuse que défoncée, comme l’écrivait Eric Vernay ici-même:

«Sur les pas platinés de Lil Wayne, Kanye West ou Drake, artistes-stars délivrant tous trois dans leurs textes un spleen infusé à différentes substances plus ou moins légales, de très jeunes rappeurs tels que Kendrick Lamar, A$AP Rocky ou Kid Cudi ont débarqué ces dernières années avec des mixtapes ou des albums complètement stone, fracassés de l’intérieur dès la naissance, décrivant leur expérience de la défonce un poil no-future dans des atmosphères tour à tour planantes, toxiques, engourdies et déjantées.»

Si l'idée de Snoop Dogg peut paraître saugrenue, c’est oublier que le chanteur est avant tout un business man. Son livre qui se fume est en réalité un article promotionnel pour ses feuilles à rouler Kingsize Slim Rolling Paper. Il a été créé par l’agence de San Francisco Pereira & O’Dell, rapporte Advertising Age.

«C’est un fantastique prolongement de la marque, qui saisit parfaitement la vibe et l’esprit de Snoop. Nous sommes emballés par le projet et impatients de voir où cela nous emmènera», explique Nick Adler, manager stratégique de la marque.

Inscrivez-vous à la newsletter de SlateInscrivez-vous à la newsletter de Slate

Le livre qui se fume sera en vente en avant-première au festival de Coachella (Californie) avant une version limitée prévue en magasin. Pour la vente en ligne, cela reste actuellement en pourparlers.

Newsletters

«On a inventé le crypto-communisme»: les acheteurs du NFT à 69 millions nous livrent leurs confidences

«On a inventé le crypto-communisme»: les acheteurs du NFT à 69 millions nous livrent leurs confidences

Dans leur premier entretien avec un média français, les fondateurs de Metapurse évoquent le tourbillon «post-Beeple», leurs ambitions pédagogiques, leur musée virtuel (et remercient Mark Zuckerberg d'avoir agité le drapeau du métavers).

Un tableau de Lucian Freud désavoué par l'artiste, mais authentifié par les experts

Un tableau de Lucian Freud désavoué par l'artiste, mais authentifié par les experts

L'artiste britannique a toujours nié avoir peint le portrait Standing Male Nude, mais trois spécialistes ont conclu qu'il s'agissait bel et bien de son œuvre.

La projection des films en classe, une pratique sous le signe du flou artistique

La projection des films en classe, une pratique sous le signe du flou artistique

À la suite du traumatisme de leur fille de 13 ans en raison du visionnage de «The Ring» en classe, des parents avaient déposé plainte.

Podcasts Grands Formats Séries
Slate Studio