Life

Trop de devoirs tue la réussite scolaire

Slate.fr, mis à jour le 03.04.2012 à 17 h 50

Élève faisant ses devoirs /apdk via Flickr CC License by

Élève faisant ses devoirs /apdk via Flickr CC License by

Passer beaucoup de temps à faire ses devoirs réduirait le taux de réussite aux examens, ou au mieux, ne l'impacterait pas, selon le Huffington Post.

C'est la conclusion d'une analyse menée par des chercheurs australiens, qui ont comparé plusieurs études existantes sur la relation temps de travail/réussite scolaire.

Selon eux, les élèves étudiant dans un pays où le temps consacré aux devoirs est important, ont de moins bons résultats au Programme international pour le suivi des acquis des élèves (Pisa) effectué tous les trois ans depuis 2000, ainsi qu'aux examens mis en place par les écoles elles-même.

Selon l'étude, surcharger les enfants de travail en primaire n'améliore pas leurs résultats, ça paye un peu plus au collège si les élèves reçoivent une aide, mais c'est seulement à partir de l'âge de 15 ans, c'est-à-dire durant les années lycée, que les devoirs «renforcent les performances scolaires des élèves», relève le site du Herald Sun.

Selon Gerald LeTendre, de l'université de l'État de Pennsylvanie, cité par le Huffington Post, donner des devoirs «semble être une stratégie de rattrapage (parce que tous les sujets ne sont pas couverts en classe [...] et non pas une stratégie d'avancement (travail conçu pour accélérer, améliorer ou faire exceller les élèves)».

Harris Cooper, professeur d'éducation à la Duke University ne recommande pas plus de 10 à 15 minutes de devoir par soir en primaire, et un supplément de temps de travail n'excédant pas plus de 10 à 15 minutes pour les années suivantes, afin que les élèves puissent s'adonner à d'autres activités comme le sport ou la musique, tout aussi bénéfiques pour le bon développement scolaire et personnel de l'enfants.

D'autres études s'étaient elles attachées à étudier les conséquences du temps de présence à l'école sur les résultats scolaires. Nous vous en parlions sur Slate en 2010, notamment dans l'article consacré aux rythmes scolaires en France et ailleurs, une étude confirmée par celle dont nous vous parlons aujourd'hui sur la relation devoirs/réussite scolaire:

«Les enfants finlandais détiennent le record du minimum d'heures de cours dans l'OCDE (...) ce qui ne les empêche pas d'être considérés comme les plus performants d'Europe.
Sport: Le système scolaire finlandais attache beaucoup d'importance à la musique, à l'art, au sport, et aux langues vivantes que l'on apprend très tôt dès les petites classes.
Classement Pisa: 1er en savoir-lire (2000), 1er en mathématiques (2003), 1er en sciences (2006).»

Dans un autre article, consacré uniquement à la France cette fois, Flore Thomasset expliquait que notre système scolaire «maltraite les enfants», avec beaucoup d'heures de présence à l'école pour des résultats pas forcément meilleurs que dans les autres pays, où les enfants travaillent moins:

«Les pays qui ont les meilleurs résultats aux tests Pisa comme le Japon, la Finlande ou la Suède, ont beaucoup moins d'heures et elles sont plus dispersées, souligne Claude Lelièvre, historien de l'éducation. Un élève français passe 142 jours par an en classe contre 190 en moyenne dans les pays de l'OCDE. En un siècle, on a perdu un tiers du temps d'école.»

Slate.fr
Slate.fr (9125 articles)
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte