Monde

Obama en tête dans les sondages grâce aux femmes

Temps de lecture : 2 min

Photo: Barack Obama à Chicago, le 3 août 2011. REUTERS/Jim Young
Photo: Barack Obama à Chicago, le 3 août 2011. REUTERS/Jim Young

Pour la première fois en 2012, Barack Obama arrive largement en tête selon un sondage Gallup pour USA Today. Et ceci, grâce au report des voix femmes pour le candidat démocrate dans les 12 «Swing States». Ces États, tel le Colorado, la Floride ou encore l'Iowa, changent de camp à chaque élection et sont décisifs pour les candidats à l’élection présidentielle. Selon ledit sondage, le président américain devancerait de 18 points son adversaire républicain dans ces États. Ce qui lui permettrait de s’imposer avec 9 points d’écart sur l’ensemble du pays.

La campagne républicaine, en se focalisant sur la suppression du planning familial, la fin du droit à l’avortement ou du moins à la fin de son remboursement, a fait fuir les femmes de moins de 50 ans, explique USA Today.

«A la mi-février, moins de la moitié des femmes pouvant voter soutenaient Obama. Aujourd’hui plus de six femmes sur dix le supportent, alors que leur soutien à Romney est tombé de 14 points, à 30%.»

Le président américain est donc crédité de 51% d’intentions de votes parmi les inscrits sur les listes électorales, contre 42% pour son adversaire. L’avantage de Mitt Romney repose sur les hommes de plus de 50 ans, 56% d’intention de votes contre 38% pour Obama. Mais chez les hommes dans leur ensemble, le favori de la primaire républicaine ne dépasse le président sortant que d’un point. Pour Jim Messina, le directeur de campagne de Barack Obama:

«La course à droite de Romney peut lui faire gagner des votes du Tea Party, mais les femmes américaines ne peuvent faire confiance à Romney pour les défendre. Ce sera difficile pour lui de gagner avec ce type de différence selon les sexes.»

Inscrivez-vous à la newsletter de SlateInscrivez-vous à la newsletter de Slate

Le Parti républicain semble oublier qu’en novembre 2010 c’est grâce aux femmes qu’ils ont repris le contrôle de la Chambre des représentants, rappelle Le Figaro. Cet exemple montre combien le vote des femmes est capital lors d'une élection. Ce que l’équipe de Barack Obama semble avoir pris en compte, puisqu’elle a déjà envoyé 1 million de mails aux femmes des 12 «Swing States», afin de les mobiliser.

Newsletters

Pécresse a-t-elle raison de qualifier Macron de «fédéraliste»?

Pécresse a-t-elle raison de qualifier Macron de «fédéraliste»?

Au-delà de la dimension insultante que revêt ce terme en France, la question se pose.

Poutine accentue sa guerre contre Google

Poutine accentue sa guerre contre Google

Le Kremlin reproche aux géants américains de la tech de faire de l'«ingérence électorale».

Perpétuité pour l'un, liberté pour l'autre: pourquoi la France et l'Allemagne jugent différemment les tortionnaires syriens

Perpétuité pour l'un, liberté pour l'autre: pourquoi la France et l'Allemagne jugent différemment les tortionnaires syriens

En libérant un ancien membre de la sûreté de l'État accusé de complicité de crimes contre l'humanité commis en Syrie, le «pays des droits de l'Homme» s'est montré peu fidèle à sa réputation.

Podcasts Grands Formats Séries
Slate Studio