Batman arrêté par la police (VIDEO)

Superheroes crossing/Brett Jordan via Flickr CC License by

Un homme déguisé en Batman et qui avait remplacé ses plaques d’immatriculation par l’écusson du justicier masqué s’est fait arrêter par la police de la route dans le comté de Montgomery, dans le Maryland. Grâce à la caméra fixée à l’avant de la voiture des policiers, la scène a été filmée et mise en ligne par le site BBC News.

Les policiers ont demandé à l’homme déguisé de mettre de vraies plaques d’immatriculation sur sa Lamborghini noire à la place du signe de Batman, mais l’ont laissé repartir. Bien que Robinson ait été contrôlé en excès de vitesse par le passé, il n’a même pas reçu d’amende cette fois-ci car ses vraies plaques étaient dans sa voiture, et est reparti après avoir serré la main des policiers, restés très courtois.

Le site du Washington Post a retrouvé celui qui a fait le tour des écrans de télé et d’ordinateur ce week-end, et qui ne s’appelle pas Bruce Wayne mais Lenny B. Robinson. Et si l’histoire a été reprise pas tous les médias américains, c’est aussi et surtout parce que Robinson est un «héros du quotidien» comme on en voit dans les films hollywoodiens.

Le Washington Post écrit:

«Batman est un businessman du comté de Baltimore qui rend visite à des enfants malades dans les hôpitaux, distribue des accessoires de Batman à des petits super-héros en devenir qui doivent d’abord battre le cancer et d’autres maladies affreuses. Batman n’a pas soif de publicité. Comme son homologue de bande-dessinée, il ne cherche pas à s’attribuer le mérite de ce qu’il fait. “Je le fais simplement pour les enfants”.»

L’homme de 48 ans est un self-made man à l’américaine ayant récemment vendu l’entreprise de nettoyage de bureaux qu’il avait créée quand il était encore adolescent pour une belle somme d’argent. Il a commencé à rendre des visites dans les hôpitaux en 2001, et en effectue en moyenne deux par mois. L’idée de se déguiser en Batman lui est venue de l’obsession de son fils pour le super-héros.

Aujourd’hui, Robinson a dépensé plus de 3.600 euros pour son costume et n’hésite pas à consacrer chaque année autour de 18.000 euros en cadeaux qu’il offre lors de ses visites. Jeffrey Dome, un oncologue qui l’a déjà vu à l’œuvre, lui rend hommage sur le site Metro.co.uk:

«Ces visites représentent une stimulation immédiate pour ces enfants. Certains doivent rester des semaines voire des mois d’affilée. Cela les use, et use la famille. Il faut maintenir le moral. Une visite de super-héros est une sorte de rêve au milieu de toutes ces thérapies lourdes.»

Devenez fan sur , suivez-nous sur
 
LU SUR...
TOPICS
PARTAGER
LISIBILITÉ > taille de la police
SLATE CONSEILLE
Il est interdit de construire sa propre Batmobile
À la une de Slate »
LU,VU&ENTENDU
Publié le 02/04/2012
Mis à jour le 02/04/2012 à 18h19