Monde

Trayvon Martin: des retraités fuient leur maison après un tweet de Spike Lee

Temps de lecture : 2 min

Photo de profil de Spike Lee sur Twitter
Photo de profil de Spike Lee sur Twitter

Un couple de personnes âgées a été obligé de fuir son domicile près de Sanford, en Floride, après qu’un message sur Twitter affirmant que George Zimmerman habitait à leur adresse a été relayé par le réalisateur Spike Lee. George Zimmerman est au centre d’une affaire qui est devenue une polémique nationale après avoir tué le jeune noir Trayvon Martin le mois dernier.

Le Orlando Sentinel rapporte que David et Elaine McClain, respectivement âgés de 72 ans et 70 ans, ont reçu des courriers de haine, des menaces et des visites de journalistes cherchant à joindre Zimmerman.

Elaine McClain a un fils qui s’appelle William George Zimmerman, mais qui n’a aucun lien avec le Zimmerman dont le visage fait la une des médias américains depuis plusieurs semaines. Depuis cette méprise, le couple de retraités vit dans un hôtel. William Zimmerman a expliqué au Sentinel qu’il avait effectivement brièvement vécu dans la maison de sa mère et de son beau-père après l’université. Il s’est inscrit sur les listes électorales et a enregistré son permis de conduire et une voiture à cette adresse.

Le site américain Smoking Gun a retrouvé la trace du tweet original: un Californien a envoyé le message avec la mauvaise adresse à Spike Lee et à plusieurs célébrités en leur demandant de «retweeter», c’est-à-dire de le relayer. Le réalisateur new-yorkais, dont l’œuvre s’intéresse notamment aux relations entre les communautés et qui est connu pour son engagement parfois controversé en faveur de la communauté noire américaine, a effectivement retweeté le message à ses 240.000 abonnés vendredi 23 mars. Il a depuis effacé le tweet, mais celui-ci continue toujours d’être partagé sur le réseau de microblogging. Spike Lee a également publié un message d’excuses mercredi 28 mars sur son compte:

«Je présente mes profondes excuses à la famille McClain pour avoir retweeté leur adresse. C’était une erreur. S’il vous plaît, laissez les McClain en paix. Justice au tribunal.»

Le 26 février, Trayvon Martin, adolescent de 17 ans, était abattu par George Zimmerman, rappelle ABC News qui revient sur la chronologie de ce meurtre. Martin n'était armé que d'un paquet de bonbons et d'une bouteille de thé glacé. George Zimmerman, qui n’a pas été arrêté, a affirmé aux policiers avoir tiré en état de légitime défense, invoquant la loi dite «Stand your ground» («Défendez-vous»), en vigueur en Floride depuis 2005, et fortement contestée, comme le rappelle le LA Times. Le texte autorise en effet l’usage mortel de la force, dans certains cas.

Slate.fr

Newsletters

À San Francisco, des équipes médicales vont aller soigner les toxicomanes directement dans la rue

À San Francisco, des équipes médicales vont aller soigner les toxicomanes directement dans la rue

On leur administrera notamment de la buprénorphine, plus connue sous le nom de Suboxone.

En Irlande du Nord, une mère emmène son fils se faire tirer dessus

En Irlande du Nord, une mère emmène son fils se faire tirer dessus

Dans les faits, la guerre est finie. Dans les têtes et les réflexes sociétaux, pas encore.

Au Japon, un moine en burn-out porte plainte contre ses employeurs

Au Japon, un moine en burn-out porte plainte contre ses employeurs

Le milieu bouddhiste semble lui aussi touché par le «karoshi», la mort par surmenage, connu pour faire des victimes dans le pays.

Newsletters