Économie

Regardez Jim Yong Kim, le futur président de la Banque mondiale, rapper sur les Black Eyed Peas

Temps de lecture : 2 min

Jim Yong Kim lors d'un concours à Dartmouth, 2011. Capture d'écran
Jim Yong Kim lors d'un concours à Dartmouth, 2011. Capture d'écran

En politique, il faut souvent donner de la voix pour faire avancer sa carrière. Le site AllThings a déniché une vidéo dans laquelle Jim Yong Kim, le probable futur président de la Banque mondiale, reprend Time of my life des Black Eyed Peas, en compagnie des étudiants de son université –costume, chorégraphie et rap inclus.

Barack Obama a créé la surprise vendredi 23 mars, en choisissant Jim Yong Kim comme candidat des Etats-Unis à la direction de la Banque mondiale, Alors que les noms de la secrétaire d’Etat Hillary Clinton ou de l’économiste Lawrence Summers circulaient depuis plusieurs semaines, c’est finalement ce docteur et anthropologue d’origine sud-coréenne, actuellement président de l’université de Dartmouth, qui a été sélectionné. On le voit ici danser avec des étudiants lors d'un coucours:

Le président américain a-t-il visionné cette vidéo? On se souvient que Barack Obama lui-même n’hésite pas à pousser la chansonnette à l’occasion, en témoigne sa brève reprise de Sweet Home Chicago avec BB King lors d’une soirée à la Maison Blanche. L’aisance avec laquelle Jim Yong Kim rappe et danse a certainement séduit le chef d’Etat démocrate.

Autre bon point: l’universitaire ne reprend pas n’importe quel groupe mais les Black Eyed Peas, connus pour avoir soutenu Barack Obama lors des dernières élections. Will.i.am, leader du groupe avait alors participé à l’élaboration du clip Yes we can, au côté de nombreux autres artistes.

En février 2011, les Black Eyed Peas avaient également modifié le texte d’une de leurs chansons jouée lors de l’entracte du Super Bowl, rappelle le Hollywood Reporter. Le texte était explicitement pro-Obama:

«En Amérique nous avons besoin de remettre les choses en ordre/ Obama, allons éduquer ces enfants/ Créer des emplois pour que le pays reste éveillé»

Né à Séoul en 1959, Jim Yong Kim a été le premier américain-asiatique à prendre la tête d’un établissement de l’Ivy League, l’élite des universités américaines, en devenant président de Dortmouth en 2009. Il est également un expert reconnu sur les questions de santé, se réjouit le Guardian.

Traditionnellement, les Européens désignent le président du FMI tandis que les Etats-Unis ont la mainmise sur celui de la Banque mondiale. Les postulants à la succession de Robert Zoellick, l’actuel président dont le mandat arrive à son terme en juin, avaient jusqu’au 23 mars à 18h pour se faire connaître.

Le choix de Barack Obama a été rendu public quelques heures seulement avant l’expiration du délai. «Il est temps pour un professionnel du développement de diriger la plus grande agence de développement du monde», a-t-il déclaré. A quand un prochain clip avec toute l’équipe de la Banque mondiale?

Slate.fr

Newsletters

Les restaurants interdits aux enfants, un juteux business qui fait polémique

Les restaurants interdits aux enfants, un juteux business qui fait polémique

Conscients des désagréments causés par la présence d’enfants au sein de leur établissement, de plus en plus de restaurateurs envisageraient d’interdire l’entrée aux marmots.

La Chine parie sur la fonte des glaces arctiques pour ouvrir de nouvelles routes commerciales

La Chine parie sur la fonte des glaces arctiques pour ouvrir de nouvelles routes commerciales

Loin des conséquences écologiques est en train de se jouer une redistribution générale des cartes dans laquelle Pékin entend bien jouer un rôle de premier plan.

Rapport OXFAM: si les entreprises du CAC 40 versent autant de dividendes à leurs actionnaires, c'est normal

Rapport OXFAM: si les entreprises du CAC 40 versent autant de dividendes à leurs actionnaires, c'est normal

La lutte contre les inégalités est de celles qui doivent être menées sans relâche et avec détermination. Mais il est très facile sur ce sujet de tomber dans la dénonciation des riches.

Newsletters