Life

Belvedere Vodka supprime une pub faisant penser à une agression sexuelle

Slate.fr, mis à jour le 26.03.2012 à 11 h 49

Publicité Belvedere Vodka

Publicité Belvedere Vodka

La marque de vodka Belvedere n'en finit par de s'excuser à la suite de la diffusion le 23 mars sur son compte Twitter et Facebook, d'une publicité montrant un homme attrapant par derrière une femme terrifiée le tout accompagné de cette phrase:

«Contrairement à certaines personnes, Belvédère va toujours en douceur.»

Cette mise en scène, qui peut évoquer une agression sexuelle, a suscité l'indignation, explique le magazine économique Forbes.

Après avoir supprimé dans l'heure la publicité de ses deux comptes rassemblant plus de 900.000 utilisateurs et alors que ceux-ci avaient déjà fait des captures d'écran, la marque s'est brièvement excusée sur les réseaux sociaux, rapporte le site NewsFeed:

«Nous nous excusons auprès de tous nos fans qui ont été offensés par notre récent tweet. Nous continuons à être un avocat de la consommation d'alcool sûre et responsable.»

Ce qui n'a fait que raviver la colère puisque selon NewsFeed, la marque n'a pas pris en compte sa faute, tablant plutôt sur une incompréhension de ceux qui ont vu la publicité.

Dans la soirée, la marque a immédiatement rattrapé l'affaire, explique Forbes. Jason Lundy, le vice-président du marketing mondial pour Belvedere et Charles Gibb, le président de Belvedere se sont excusés sur Facebook, ce dernier ayant déclaré que la marque avait engagé des fonds dans la lutte contre les violences sexuelles:

«Monnom est Charles Gib et je suis le président de Belvedere Vodka. J'aimerais personnellement m'excuser pour le post offensant récemment apparu sur notre page Facebook. Ça n'aurait jamais dû arriver. J'enquête actuellement sur l'affaire pour déterminer comment cela s'est passé et être sûr que ça ne se reproduira pas. Le contenu est contraire à nos valeurs et nous regrettons profondément cette erreur. Comme expression de notre regret sur cette affaire, nous avons fait un don à RAINN» (la plus grande organisation américaine luttant contre la violence sexuelle)

RAINN a apprécié l'initiative et l'a fait savoir sur sa page Facebook, relève CNN:

«C'est bien de voir une société qui non seulement supprime son erreur, mais cherche un moyen de bien faire par la suite.»

Slate.fr
Slate.fr (9125 articles)
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte