Culture

Les 10 plus gros flops de l'histoire du cinéma

Temps de lecture : 2 min

Un morceau de l'affiche de Speed Racer (2008)
Un morceau de l'affiche de Speed Racer (2008)

Nous vous en parlions il y a quelques jours, John Carter, nouvelle grosse production Disney, est dans les choux.

La compagnie s'attend en effet à perdre 200 millions de dollars pour un bide monumental déjà prédit avant même sa sortie par Michael Atlan sur Slate.fr... Un flop financier qui pourrait placer John Carter haut dans la liste des plus gros échecs de l'histoire du cinéma, dont le Guardian a dressé la liste.

On y retrouve Pluto Nash (2001), comédie de science-fiction avec Eddie Murphy, des avatars de Top Gun comme Furtif (2005), qui a accumulé 111,7 millions de dollars de pertes, ou un autre film Disney récent, Milo sur Mars. «Ni amusant ni intelligent», ce film d'animation en 3D qui aurait pu devenir l'un des plus gros coups de l'année enregistre finalement 140,5 millions de dollars de pertes.

C'est à L'Île aux pirates (1995) que revient la palme du plus gros bide: avec 147,2 millions de dollars de pertes, il est parvenu également à couler sa société de production, Carolco Pictures.

>> Consulter l'infographie du Guardian.

Slate.fr

Newsletters

Jet Li a refusé de jouer dans Matrix pour rester maître de ses mouvements

Jet Li a refusé de jouer dans Matrix pour rester maître de ses mouvements

L’acteur chinois redoutait de se faire déposséder de ses techniques d’arts martiaux si un studio américain les numérisait.

Néandertal, l'ADN a parlé

Néandertal, l'ADN a parlé

Longtemps considéré comme une créature primitive, l’homme de Néandertal est aujourd’hui reconnu comme un humain à part entière. Loin des images d’Épinal auxquelles nous avons tous été confrontés, Néandertal: l’expo nous présente une espèce plus...

Show buzz

Show buzz

Newsletters