Culture

Les 10 plus gros flops de l'histoire du cinéma

Temps de lecture : 2 min

Un morceau de l'affiche de Speed Racer (2008)
Un morceau de l'affiche de Speed Racer (2008)

Nous vous en parlions il y a quelques jours, John Carter, nouvelle grosse production Disney, est dans les choux.

La compagnie s'attend en effet à perdre 200 millions de dollars pour un bide monumental déjà prédit avant même sa sortie par Michael Atlan sur Slate.fr... Un flop financier qui pourrait placer John Carter haut dans la liste des plus gros échecs de l'histoire du cinéma, dont le Guardian a dressé la liste.

On y retrouve Pluto Nash (2001), comédie de science-fiction avec Eddie Murphy, des avatars de Top Gun comme Furtif (2005), qui a accumulé 111,7 millions de dollars de pertes, ou un autre film Disney récent, Milo sur Mars. «Ni amusant ni intelligent», ce film d'animation en 3D qui aurait pu devenir l'un des plus gros coups de l'année enregistre finalement 140,5 millions de dollars de pertes.

C'est à L'Île aux pirates (1995) que revient la palme du plus gros bide: avec 147,2 millions de dollars de pertes, il est parvenu également à couler sa société de production, Carolco Pictures.

>> Consulter l'infographie du Guardian.

Newsletters

Les plus belles photographies de pomme de terre

Les plus belles photographies de pomme de terre

Inspiré en partie par la photographie de pomme de terre de Kevin Abosch vendue un million d'euros en 2016, le premier concours de photos de pomme de terre (Potato Photographer of the Year 2020) vient d'élire son photographe de l'année. Florilège.

«Dawson City», «White Riot», le temps gelé, le temps incandescent

«Dawson City», «White Riot», le temps gelé, le temps incandescent

Odyssée poétique à travers les décennies avec Bill Morrison, pamphlet engagé et électrique chez Rubika Sha, d'une manière très différente, ces deux films mettent en lumière les puissances toniques du documentaire.

«Newport Beach» a réinventé les ados à la télé (et sauvé les geeks)

«Newport Beach» a réinventé les ados à la télé (et sauvé les geeks)

Ça fait dix-sept ans que le pilote de The O.C. a été diffusé à la télévision américaine, en plein cœur de l'été –le 5 août 2003 très exactement. En France, il a fallu attendre octobre 2004 pour voir débarquer la série, rebaptisée Newport Beach,...

Newsletters