Life

La géographie de Facebook reflète celle des anciennes colonies

Slate.fr, mis à jour le 20.03.2012 à 10 h 48

Africa 1925. cod_gabriel via Flickr CC Licence by

Africa 1925. cod_gabriel via Flickr CC Licence by

Les vieux empires ont la vie dure. En moins de huit années d’existence, Facebook s’est étendu sur toute la planète, totalisant aujourd’hui plus de 845 millions d’utilisateurs. Un véritable empire dirigé d’une main de fer par Mark Zuckerberg, le fondateur du réseau social.

L’exemple type de la mondialisation et de la fin des frontières? Pourtant une étude publiée par the Economist montre à quel point les liens entre anciennes puissances coloniales et pays colonisés demeurent importants en ce début de XXIe siècle.

Pour réaliser cette infographie, le journal s’est fondé sur l’origine géographique des «amis Facebook» de quatre pays européens: Le Royaume-Uni, la France, l’Espagne et le Portugal. Il ne restait plus qu’à comparer la carte obtenue de cette manière avec celle des empires de ces Etats au moment de leur apogée.

Au final, les deux cartes ont de nombreux points communs. Si l’on prend le cas de la France par exemple, on s’aperçoit que ses profils Facebook entretiennent des relations privilégiées avec l’Afrique de l’Ouest,  Madagascar, le Proche-Orient, ou encore les anciens pays de l’Indochine. A l’inverse, les Portugais sont extrêmement connectés au Brésil, tandis que l’Espagne est beaucoup plus proche du reste de l’Amérique Latine.

http://www.flickr.com/photos/cod_gabriel/2229412828/
Slate.fr
Slate.fr (9125 articles)
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte