Culture

Doit-on vraiment lire les livres en entier?

Temps de lecture : 2 min

Books / RLHyde via Flickr CC License By
Books / RLHyde via Flickr CC License By

Vous avez sans doute déjà lâché un livre en plein milieu. Parce qu'il était mauvais, ou sans vraie raison. Le traducteur et écrivain Tim Parks revient sur la New York Review of Books sur le dilemme du lecteur: faut-il s'acharner sur un livre même s'il est mauvais? Doit-on l'avoir terminé pour en parler comme si nous l'avions lu?

Kafka considérait que l'auteur pouvait terminer son roman à n'importe quel moment de façon arbitraire (d'où Le Château et L'Amérique, tous deux non achevés). Au-delà d'un certain point, explique alors Tim Parks, le lecteur devrait donc pouvoir terminer le (bon) livre quand il le décide, sans rien perdre de l'expérience. Et lâcher un livre en cours de route pourrait même avoir des bons côtés:

«Je me demande également si, en montrant sa volonté de ne pas terminer un livre jusqu'au bout, si excellent soit-il, le lecteur ne fait pas en fait une faveur à l'auteur en l'exonérant de la tâche quasi-impossible de boucler une intrigue avec grâce.»

Slate.fr

Newsletters

Silence, on mange!

Silence, on mange!

Le cinéma français n’aime rien tant que casser la croûte. À tel point que la cuisine et la gastronomie sont devenues un élément central de ses chefs-d’œuvre. Ou de ses navets.

«La Fête des Mères», mais pas celle de l'engagement politique

«La Fête des Mères», mais pas celle de l'engagement politique

Le gentil film-catalogue de Marie-Castille Mention-Schaar, qui sort opportunément à quatre jours de la fête des mères, évite avec souplesse toute forme de prise de position politique.

Twin Peaks, le retour: la plus grande série du monde, du cosmos et de l'univers tout entier

Twin Peaks, le retour: la plus grande série du monde, du cosmos et de l'univers tout entier

[BLOG You Will Never Hate Alone] Je n'attendais rien des nouveaux épisodes de la série culte et j'étais un âne de penser de la sorte.

Newsletters