Life

Google et Android plus forts que le FBI

Slate.fr, mis à jour le 15.03.2012 à 17 h 17

Téléphone Samsung /Stankovia Vlada via Flickr CC License by

Téléphone Samsung /Stankovia Vlada via Flickr CC License by

Le verrouillage des téléphones Android, le système d'exploitation de Google, est si sécurisé qu'il entrave une enquête du FBI, selon le site Cult of Android.

Ce système de verrouillage, le «pattern-screen lock», plutôt que de fonctionner à l'aide d'un mot de passe classique, nécessite l'enregistrement d'un schéma que le propriétaire choisit et qu'il reproduit ensuite à chaque fois qu'il souhaite utiliser son téléphone.

Le laboratoire régional d'informatique criminelle du FBI a tenté en vain de déverrouiller le téléphone de marque Samsung. Au bout de plusieurs essais non concluants, comme pour une carte bancaire qui se bloquerait, l'appareil s'est un peu plus sécurisé, demandant l'indication de l'adresse mail Google et du mot de passe du propriétaire, en l'occurrence Dears Dante, que le FBI soupçonne d'être un proxénète de la région de San Diego.

Afin de poursuivre ses investigations, le FBI a immédiatement déposé un mandat auprès du juge pour demander à Google d'avoir accès à des informations telles que «le nom, l'adresse, le numéro de sécurité sociale, l'identifiant et le mot de passe du propriétaire», «tous les messages texte envoyés et reçus à partir du téléphone, y compris les messages photo et vidéo» et bien évidemment, «des instructions verbales et/ou écrites pour la transgression du verrouillage “pattern” installé sur le téléphone». Selon Dan Rosenberg, un spécialiste de la sécurité virtuelle cité par Wired, «il n'est pas déraisonnable qu'ils [le FBI] n'aient pas la capacité de contourner cela sur un tel dispositif».

En revanche, il semblerait que le système de sécurité présent sur l'iPhone soit beaucoup moins résistant puisque des «hacks simples» ont permis le déverrouillage d'un de ces téléphones en octobre 2010.

Un porte-parole de Google a réagi en précisant que l'entreprise ne se prononçait pas sur les «cas particuliers»:

«Comme toutes les entreprises qui respectent la loi, nous nous conformons à un processus juridique légal. Lorsque nous recevons une demande, nous nous assurons qu'elle réponde à la fois à la lettre et l'esprit de la loi avant de nous y conformer.»

Slate.fr
Slate.fr (9125 articles)
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte