Monde

Aux Etats-Unis, mieux que le trafic de drogue, le trafic de lessive

Slate.fr, mis à jour le 14.03.2012 à 11 h 05

Costco tide/ bnilsen via Flickr CC License By

Costco tide/ bnilsen via Flickr CC License By

Une épidémie de vol sans précédent a lieu aux Etats-Unis: des bijoux, des iPads? Non, de la lessive. Les vols de lessive sont devenus si courants dans le pays que certaines polices locales ont même créé des unités spéciales entièrement dédiées au problème, et que les grands magasins prennent des précautions particulières pour leurs rayons détergents, raconte The Daily.

L'histoire peut paraître anecdotique et amusante au premier abord, mais le business de la lessive, c'est du sérieux: un voleur en série a gagné 25.000 dollars (19.000 euros) sur 15 mois avant de se faire arrêter en 2011, dans le Minnesota.

Plus surprenant encore, les voleurs ne prennent pas n'importe quelle lessive, c'est de la Tide qu'ils veulent, la marque la plus connue aux Etats-Unis (l'équivalent d'Ariel en France).

Les bidons de Tide coûtent cher –entre 10 dollars et 20 dollars explique The Daily– mais restent un des achats de base pour tous les foyers, quels que soient leurs moyens. La marque est la plus populaire aux Etats-Unis, et elle est très reconnaissable avec son packaging orange fluo.

Sur le marché noir, la bouteille de lessive passe à 5 dollars ou 10 dollars, affirme la police, qui explique que certains receleurs parviennent même à revendre le détergent... aux magasins:

«Il n'y a pas de numéro de série, et c'est impossible à traquer. C'est l'article à voler.»

Dans le Maryland, une personne a rempli son chariot avec 15 à 20 bidons de Tide avant de s'enfuir dans une voiture l'attendant devant le magasin, rapporte NBC. 40 minutes plus tard, une caméra de sécurité enregistrait son complice en train de vendre le stock à un salon de manucure.

Toujours dans le Maryland, où la police a surnommé le Tide «or liquide», on pense que la lessive fait même partie du circuit de la drogue: lors d'une opération récente, un informateur devait acheter de la drogue, mais le dealer lui a répondu «J'en ai pas, mais je peux te vendre 15 bidons de Tide», et les enquêteurs ont trouvé dans son stock plus de détergent que de cocaïne. Un ancien agent du FBI affirme à ABC qu'il est possible «qu'il soit davantage viable financièrement pour un dealer de drogue d'échanger des bidons de Tide contre la drogue, puis de revendre la lessive».

Les policiers de l'Oregon affirment au Daily voir quotidiennement des drogués «acheter de l'héroïne ou de la méthamphétamine avec du Tide» qui sert de monnaie d'échange.

Chez Tide, on explique n'avoir aucune idée des raisons derrière ce phénomène, «mais c'est certainement malheureux».

Slate.fr
Slate.fr (9125 articles)
Tidecrimedroguelessivevol
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte