Coca et Pepsi sont-ils cancérigènes?

Coca Cola Brasil / Jonycunha via Flickr CC License by

Coca-Cola et Pepsi vont modifier leurs fameuses recettes secrètes. Mais seul le colorant sera touché, et l'Europe ne sera pas affectée par le changement de formule.

En cause, comme l'explique le Los Angeles Times, une molécule, le 4-Méthylimidazole (4-MEI), qui est dans le colorant caramel utilisé dans ces boissons, et dont l'effet cancérigène a déjà été prouvé.

C'est une association de consommateurs américaine, la CSPI (Center for Science in the Public Interest),  qui a alerté l'Agence américaine de l'alimentation et des médicaments, en se fondant sur une étude qui montrait qu'une administration de 4-MEI avait causé des cancers du foie, du poumon et de la thyroïde chez des souris et des rats. L'association avait déjà tenté sans succès de faire interdire l'utilisation du 4-MEI en 2011. Coca-Cola a déjà modifié sa recette en Californie, premier Etat américain à avoir inscrit le 4-MEI à sa liste des substances cancérigènes.

La molécule incriminée se retrouve dans la composition de deux types de colorants caramel: le E150c (ammoniac) et le E150d (sulphite d'ammonium). Et comme le montre le rapport [PDF] de l'Autorité européenne de sécurité alimentaire (EFSA), les aliments utilisant ce type de colorant sont multiples. Saucisses, vinaigre, glaces, desserts, biscuits apéritifs, soupes, nouilles, pâtisseries sont, entre autres, concernés.

Pourtant, scientifiques et autorités de santé à travers le monde s'accordent pour dire que les quantités de 4-MEI contenues dans les sodas sont loin de représenter un danger pour la santé. Dans un communiqué de presse du 8 mars 2012, l'EFSA précise que «ces caramels colorants ne sont ni génotoxiques ni cancérigènes et qu’il n’existe pas de preuve démontrant qu’ils aient des effets indésirables sur la reproduction humaine ou pour l’enfant en gestation». Et si Coca change les doses de ses colorants caramel, c'est surtout pour ne pas avoir une étiquette «cancérigène» collée sur ses bouteilles californiennes.

En Europe, les quantités de 4-MEI que peut contenir chaque aliment, fixées par l'AESA, sont strictes: pas plus de 250 grammes de 4-MEI par kilogramme de colorant. D'ailleurs, comme le précise le site internet Gawker, «le porte-parole de l'Agence américaine de l'alimentation et des médicaments a rappelé que pour atteindre les doses administrées dans les études qui ont montré un lien avec le cancer chez les rongeurs, un être humain devrait consommer bien plus de 1.000 cannettes de soda par jour».