Life

Les chimpanzés ont des policiers

Slate.fr, mis à jour le 08.03.2012 à 11 h 56

Chimpanzé /fwooper via Flickr CC License by

Chimpanzé /fwooper via Flickr CC License by

Des primatologues de l'université de Zurich ont montré que les chimpanzés se comportaient comme des policiers pour maintenir la paix et l'ordre au sein de leur groupe, selon le site Physorg.

Quand une tierce partie intervient dans un conflit, on parle de «police», et cela est rai également chez les chimpanzés. Ces forces de l'ordre un peu particulière sont des mâles ou des femelles qui tiennent une place importante dans le groupe parce qu'ils sont le plus en mesure de mettre fin au conflit avec succès.

Les chercheurs ont observé pendant plus de 600 heures réparties sur deux ans le comportement de quatre différents groupes de chimpanzés évoluant en captivité, notamment dans le zoo de Walter en Suisse où les animaux ont connu des bouleversements dans leur groupe:

«Nous avons eu la chance de pouvoir observer un groupe de chimpanzés dans lequel de nouvelles femelles ont récemment été introduites et dans lequel la hiérarchie des hommes a également été redéfinie. La stabilité du groupe a commencé à vaciller. Cela se produit également à l'état sauvage.»

Cette forme police a également été observée chez les orangs-outangs et les gorilles entre autres, mais les chimpanzés sont les seuls primates à ne pas intervenir de façon partiale et agressive, relève le site Live science.

Selon le site Science Daily, cette police animale «peut être considérée comme une forme précoce de l'évolution du comportement moral». En effet, les chercheurs montrent que les primates interviennent de façon plus impartiale si la querelle implique un grand nombre de chimpanzés parce que le risque de déséquilibre est plus important dans ce cas, et que le but de ces policier à quatre pattes est de maintenir la cohésion.

Ces conclusions concernant les primates pourraient «faire la lumière sur les racines de la police chez les humains» selon MSN:

«L'intérêt pour ce qui concerne la communauté, qui est très développé chez les humains et constitue la base de notre comportement moral, est profondément enraciné. Il peut également être observé chez nos plus proches parents.»

Slate.fr
Slate.fr (9125 articles)
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte