iPad: les ouvriers chinois d'Apple sont-ils (toujours) exploités?

iPad / yto via Flickr CC Licence By

La fabrication du nouvel iPad a-t-elle respecté des normes éthiques? Kate Freeman pose la question dans Mashable, alors qu’Apple vient de présenter à San Francisco la troisième version de sa tablette iPad, plus rapide et dotée d’une meilleure résolution d’écran... Et que l’organisation SumOfUs a demandé à l’entreprise de transmettre des informations sur les travailleurs chinois de ses usines couvrant les quatre derniers mois, pour vérifier si leurs horaires ont dépassé les limites légales.

SumOfUs a lancé une pétition pour faire pression sur la marque, après un article du New York Times révélant que les employés d’une usine chinoise d’Apple ont été réveillés en pleine nuit pour procéder à des changements de dernière minute sur l’iPad 2.

A la demande d'Apple, le Fair Labor Association (FLA), ONG controversée composée de militants et d'industriels, a débuté en février 2012 une enquête dans les usines du fournisseur Foxconn, pour vérifier les conditions de travail des employés après l'explosion d'une usine et une vague de suicides. Les conditions sont meilleures chez les fournisseurs d'Apple que dans les usines chinoises de textile, a déjà constaté l’ONG, dont le président Auret van Heerden expliquait à Reuters:

«J’ai été très surpris en arrivant à Foxconn, de voir à quel point c’était tranquille comparé à une usine de textile. Les problèmes ne sont donc pas liés à l’intensité, au burnout et à la pression de l’environnement qu’on trouve dans une usine textile. C’est plutôt une question de monotonie, d’ennui, peut-être d’aliénation.»

Le FLA explique:

«Il y a beaucoup de jeunes qui viennent de zones rurales, sont éloignés de leurs familles pour la première fois. Ils passent d’un mode de vie rural à un style de vie industriel, et c’est un gros choc pour ces jeunes travailleurs.»

Simple «whitewashing», selon la responsable de l’organisation SumOfUs, Taren Stinebrickner-Kauffman:

«C’est un exercice de relations publiques, pas une véritable enquête. Le responsable de FLA a fait des interviews le lendemain de son arrivée, et n’a pas interviewé de travailleurs.»

Les profits d’Apple explosent au détriment de ses fournisseurs

Pour SumOfUs, le problème est aussi lié à la répartition du profit entre Apple et ses fournisseurs étrangers. Alors que la marge bénéficiaire d’Apple dépasse les 30% fin 2011, celle de Hon Hai Precision Industry, la maison mère du groupe Foxconn Technology Group, était de 1,5% sur la même période… Le fournisseur a dû investir et baisser ses prix pour garder son client et conserver la fabrication des iPhones et des iPads, précise Bloomberg.

Expliquant pourquoi les produits Apple ne pouvaient être relocalisés aux Etats-Unis, un ancien responsable de la firme avait affirmé dans l’article du New York Times:

«La rapidité et la flexibilité sont exténuantes, aucune usine américaine ne peut s’y plier.»