Culture

Dix femmes qui ont marqué l'histoire de la littérature

Temps de lecture : 2 min

les soeurs Brontë par Patrick Branwell Brontë.
les soeurs Brontë par Patrick Branwell Brontë.

«Laissez-moi imaginer ce qui serait arrivé si Shakespeare avait eu une soeur merveilleusement douée appelée, mettons, Judith»: c'est le songe que proposait Virginia Woolf lors d'une conférence prononcée en 1928, intitulée Les femmes et le roman. Elle y expliquait qu'il était évidemment beaucoup plus compliqué pour les femmes de devenir écrivain, de s'en sentir capable ou d'en trouver le temps alors qu'on leur demandait sans cesse «de raccommoder les chaussettes ou de surveiller le ragoût et de ne pas perdre [leur] temps avec des livres et des papiers».

Mais à défaut de se faire la place qu'elles auraient dû en tant qu'auteures, elles en ont trouvées plusieurs en tant qu'héroïnes littéraires. En l'honneur de la journée de la femme (qui a lieu jeudi 8 mars), le site américain Flavorwire a réalisé un diaporama de dix personnages féminins littéraires parmi les plus marquants. En première place: Jane Eyre. L’héroïne de Charlotte Brontë, «bien qu’elle souffre énormément, ne compte jamais que sur elle-même pour retomber sur ses pieds — pas de gente damoiselle en détresse», écrit la journaliste Emily Temple.

Des héroïnes bien plus anciennes lui font suite, comme Mulan. Pas celle de Disney: celle de la poésie chinoise du VIe siècle, qui, à 17 ans, s’en va combattre à la place de son père et remporte la guerre. Ou, en un poil plus récent (XIVe siècle), l’une des héroïnes des Contes de Canterbury, «la Femme de Bath», qui se bat pour son intégrité et contre la domination masculine. Et puis il y a aussi Lisbeth Salander et Hermione, pour l'époque contemporaine...

Slate.fr

Newsletters

Lego City, la ville juste?

Lego City, la ville juste?

Quel est donc le sujet emblématique de l’imitation Lego? Eh bien, c’est la ville. On parle de «briques» Lego et la première fonction des briques, c’est de bâtir des bâtiments.

Votre nom de famille en dit beaucoup sur vous et vos origines

Votre nom de famille en dit beaucoup sur vous et vos origines

Ces patronymes, que nous n'avons pas choisis, nous influenceraient plus que l'on croit. En les décortiquant, on découvre bien des surprises.

Les figures de galants ou de libertins que nos intellos adulent sont des violeurs

Les figures de galants ou de libertins que nos intellos adulent sont des violeurs

Valérie Rey-Robert le démontre très bien dans son ouvrage.

Newsletters