France

Didier Destal, le psy du Loft, est mort

Temps de lecture : 2 min

Devant les studios de Loft Story, près de Paris, le 5 juillet 2001.
Devant les studios de Loft Story, près de Paris, le 5 juillet 2001.

Celui qui avait suivi Kenza, Steevy ou David, mais surtout Jean-Edouard ou Loana, c’était lui. Didier Destal, psychiatre, est mort dimanche 4 mars d’une crise cardiaque, rapporte l’AFP via France Télévision.

Ce médecin avait été le premier en France à suivre des candidats de téléréalité, dès le lancement du Loft, en 2001 (sur M6). A la suite de cette expérience, il avait publié Les Miroirs du Loft (Plon, juillet 2001), déclarant déjà à l’époque: «La gestion de l'image personnelle est devenue une donnée essentielle de la société d'aujourd'hui».

Ce rôle, qu’il n’avait pas rejoué ensuite dans d’autres émissions, préférant se consacrer à des activités psychiatriques plus courantes (il dirigeait ces dernières années l'unité d'hospitalisation psychiatrique de l'hôpital du Clos-Bénard, à Aubervilliers, avait créé l'association pour la promotion et la recherche sur les thérapies familiales), lui avait été vivement reproché.

Il avait été qualifié de «porte-parole subreptice de la production» par le spécialiste des médias François Jost dans son ouvrage La télévision du quotidien, entre fiction et réalité, «son chien de garde, celui en tous cas, par lequel on fait passer les messages adressés aux contempteurs du programme».

Newsletters

Avec Monique Villemin, un personnage-clé de l'affaire Grégory disparaît

Avec Monique Villemin, un personnage-clé de l'affaire Grégory disparaît

La grand-mère du petit garçon est décédée le 19 avril à l'âge de 88 ans. A-t-elle emporté le secret dans sa tombe?

Ensemble

Ensemble

Lentement mais sûrement pas

Lentement mais sûrement pas

Newsletters