Life

Un chercheur crée des cordes de violon à base de soie d'araignée

Slate.fr, mis à jour le 05.03.2012 à 13 h 57

Intruments Musicals.Josepatauvia via Flickr CC License by.

Intruments Musicals.Josepatauvia via Flickr CC License by.

Des cordes de violon à base de soie d’araignée? Après des années de recherche, un chercheur japonais, Shigeyoshi Osaki, a rendu possible la création d’un tel instrument de musique, selon le site de la BBC. Des milliers de fils de soie ont été ainsi liés les uns aux autres pour créer ces cordes qui auraient un timbre plus lourd et profond que celles en boyau et en acier.

Les araignées choisies pour produire ces cordes inédites étaient captives et au nombre de 300, toutes issues d’une variété particulière: la Nephila maculata. En effet, ces araignées ont la singularité de produire des fils de soie particulièrement résistants. D’après des spécialistes, la Nephilata maculata serait en mesure de tisser des toiles de 6m de haut sur 2m de large, soit 12 mètres carrés, qui s’étireraient sans se casser au point d’être en mesure de pouvoir arrêter un petit oiseau en plein vol, soit un rendement au moins égal aux meilleures fibres artificielles comme le Kevlar.

Pour réussir dans son entreprise, Shigeyoshi Osaki a créé des faisceaux complexes de 3.000 à 5.000 fils pour chaque faisceau, qu’il a ensuite assemblés par trois.

Selon le site Futura-Sciences, le fil d'araignée est au cœur de bien des recherches et des fantasmes car il présente des caractéristiques susceptibles d’être souvent utiles à l’industrie. En effet, sa disposition moléculaire rend «ce matériau très extensible, beaucoup plus que la gomme par exemple, et lui permet de supporter des charges extrêmement importantes car sa résistance est supérieure à celle de l'acier». Les chercheurs estiment que cette fibre peut supporter un poids de plus de 45 tonnes par centimètre carré. Toujours d’après Futura-Sciences:

«Le fil est léger et résiste à l'eau, mais peut cependant en absorber autant que la laine. Le développement de fil d'araignée en laboratoire signifierait le lancement d'une nouvelle génération de matériaux plus écologiques et plus économes en énergie au niveau de la production.»

L’araignée produit de la soie pour de multiples utilisations selon un autre site spécialisé: pour se déplacer, délimiter son territoire, confectionner des cocons, protéger ses œufs, empaqueter ses proies, construire les différentes parties de sa toile et constituer des nids. Certaines araignées de petite taille tisseraient même un fil appelé fil de la Vierge qui leur permettrait de se faire porter par le vent sur des distances dépassant parfois cent kilomètres! Les voilà désormais aussi capables de s’inviter dans la production d’instruments de musique. Les araignées étendent de plus en plus la toile de leurs compétences…

Slate.fr
Slate.fr (9125 articles)
soieinventionmusiquecordesviolon
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte