Monde

Alexandre Loukachenko: «Mieux vaut être dictateur que pédé»

Temps de lecture : 2 min

Alexandre Loukachenko via Wikimedia Commons
Alexandre Loukachenko via Wikimedia Commons

«Mieux vaut être dictateur que pédé.» Alexandre Loukachenko, le président bélarusse, tout en élégance, s'en est pris le 4 mars au ministre allemand des Affaires étrangères, Guido Westerwelle.

L'AFP raconte que c'est en marge d'une compétition de ski que le président de la Biélorussie a voulu répliquer aux sanctions prononcées par l'Union européenne contre son pays et aux critiques adressées par Guido Westerwelle (qui a rendu publique son homosexualité) et le ministre polonais des Affaires étrangères, Radoslaw Sikorski contre les arrestations d'opposants qui se sont multipliées en Biélorussie.

«En ce qui concerne le second, qui crie à la dictature (...) après avoir entendu ça je me suis dit: mieux vaut être dictateur que pédé.»

En février 2011, après une rencontre avec Guido Westrwelle, Loukachenko avait déjà déclaré «ne pas aimer les pédés» et lui avoir conseillé «les yeux dans les yeux» de mener une «vie normale».

La journaliste Ariane Nicolas était allée en Biélorussie en juin 2011 et avait raconté pour Slate.fr son «voyage au cœur de la dernière dictature d'Europe»:

«Un président au pouvoir depuis 17 ans, des prisonniers politiques par dizaines, une population aux abois... la Biélorussie est un des seuls pays d'ex-URSS à avoir totalement raté sa transition démocratique. Pour comprendre comment ce petit pays arrive à survivre, coincé entre la forteresse de l'Union européenne et le géant russe, j'y ai passé dix jours, en juin dernier. Voyage au cœur de cet Etat policier et archi-centralisé, dont le passé communiste est une réalité toujours vivante...» Lire la suite



Newsletters

Aux États-Unis, la guerre contre l'IVG ne fait que commencer

Aux États-Unis, la guerre contre l'IVG ne fait que commencer

Loin d'avoir mis fin à une controverse qui durait depuis près de cinquante ans, la fin du droit constitutionnel à l'avortement a accentué la polarisation politique entre États pro et anti-choix.

La visite de Nancy Pelosi à Taïwan a suscité le courroux de la Chine

La visite de Nancy Pelosi à Taïwan a suscité le courroux de la Chine

La présidente de la Chambre des représentants américains a atterri à Taipei le 3 août, lors de sa tournée asiatique. Pékin a répliqué avec des sanctions touchant l'île et les États-Unis et des manœuvres militaires.

La France révise sa stratégie en Afrique de l'Ouest pour faire face au djihadisme

La France révise sa stratégie en Afrique de l'Ouest pour faire face au djihadisme

Depuis son départ du Mali, en février, la France a perdu le centre névralgique de son dispositif militaire. Paris cherche désormais à consolider les liens avec le Niger et les pays du golfe de Guinée, où Bénin et Togo subissent de plus en plus d'attaques djihadistes.

Podcasts Grands Formats Séries
Slate Studio