Monde

Daniel Pearl baptisé à titre posthume par les mormons

Slate.fr, mis à jour le 02.03.2012 à 11 h 28

Daniel Pearl / Daniel Pearl Foundation

Daniel Pearl / Daniel Pearl Foundation

Daniel Pearl, le reporter du Wall Street Journal qui a été capturé et tué en 2002 par des terroristes au Pakistan à la suite des attentats du 11-Septembre, a été baptisé à titre posthume l'an dernier par l'Église mormone.

Le Boston Globe rapporte qu'Helen Radkey, une excommuniée mormonne qui épluche régulièrement les archives de l'Église de Jésus-Christ des saints des derniers jours, a constaté que le journaliste juif assassiné avait été baptisé par procuration le 1er juin 2011, au temple mormon de Twin Falls dans l'État de l'Idaho, au nord-ouest des États-Unis.

Helen Radkey a fait des découvertes semblables au sujet de cette pratique controversée de l'église dans le passé. Elle a révélé que Simon Wiesenthal, qui avait traqué les criminels de guerre nazis, et Anne Frank sont également présents sur la liste des baptisés.

Un porte-parole de l'église mormone a déclaré au Los Angeles Times que le baptême à titre posthume de Daniel Pearl était une violation du protocole. Mais le père de Daniel, Judea Pearl, a déclaré au LA Times que l'église ne l'avait pas contacté pour s'excuser pour ce baptême par procuration, qui est une pratique courante dans la religion mormone.

Les parents du reporter ont depuis exprimé leur avis à l'église:

«Nous apprécions vos bonnes intentions, mais soyez assurés que l'âme de Danny a été rachetée par la vie qu'il a vécue et les valeurs qu'il portait, écrit le couple dans un courriel au Globe. Il a vécu comme un juif fier, est mort en tant que juif fier et est actuellement confronté à son créateur en tant que juif. Pour rappel, que ce soit clair: Danny n'a pas choisi de se faire baptiser, pas plus que sa famille n'a donné son consentement pour ce rituel déplacé.»

L'annonce survient après un tollé le mois dernier à propos d'Elie Wiesel, survivant de l'Holocauste, dont on a découvert qu'il avait également été baptisé à titre posthume, en dépit du fait que l'homme de 83 ans, lauréat du prix Nobel, soit toujours vivant. L'église a depuis reconnu les baptêmes de victimes et des survivants de l'Holocauste comme étant une «violation grave du protocole».

Slate.fr
Slate.fr (9125 articles)
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte