Monde

Voter Poutine, c'est comme faire l'amour la première fois (VIDEO)

Temps de lecture : 2 min

Vladimir Poutine monte un cheval lors d’une sortie en Sibérie, le 3 août 2009. RIA NOVOSTI / REUTERS
Vladimir Poutine monte un cheval lors d’une sortie en Sibérie, le 3 août 2009. RIA NOVOSTI / REUTERS

Dans des clips diffusés sur un site Internet russe, des partisans de Vladimir Poutine veulent convaincre les primo-électeurs de voter pour lui lors de l’élection présidentielle qui aura lieu le 4 mars, explique le site de la BBC.

Maintes fois présenté dans les médias dans des poses viriles ou lors de scènes d’action (Poutine au judo, Poutine à la chasse, Poutine torse nu à cheval, etc.), le premier ministre russe est l'objet d'un culte de la personnalité avec, par exemple, des cartes postales à son effigie ou un clip de chanteuses russes célébrant son charisme et son sérieux...

La stratégie consiste cette fois à mettre en scène une jeune femme qui s’interroge sur sa «première fois» et consulte son médecin ou une diseuse de bonne aventure. «Tout le monde est inquiet la première fois. L’important est d’avoir confiance dans son choix. Parce que la confiance c’est de l’amour», lui dit son médecin. Dans le clip où la jeune fille va voir une voyante, cette dernière lui prodigue les mêmes conseils avant de retourner une carte ornée du portrait de Vladimir Poutine. Surprise et émotion de la jeune femme russe, le tout sur une musique romantique. Slogan final: «Poutine, la première fois c'est par amour.»

«Si la première fois c’est par amour, la troisième c’est sans doute de force», moque un opposant sur Twitter. La présentatrice de télévision Ksenia Sobchak, fille de l’ancien maire de Saint Petersbourg et bloggueuse très populaire en Russie, apparaît quant à elle dans un clip web de contre-propagande dans lequel elle moque les démonstrations de soutien forcées au candidat Poutine.

Un autre clip contre la propagande de Poutine

Face caméra, la jeune femme explique d’un air inquiet pourquoi elle a décidé de voter pour le Premier ministre russe. Le nom de Poutine n’est pas mentionné. Mais c’est une évidente parodie des clips de célébrités «Je vote Poutine», produits récemment par les spin doctors du Kremlin, précise le blog The Power Vertical sur Radio Free Europe Radio Liberty.

«Il a toujours été à l’écoute. Il nous a tous aidés, raconte Ksenia Sobchak. Et surtout actuellement, avec la menace d’une révolution orange comme en Syrie et en Libye, nous ne pouvons renverser la barque. Nous devons nous rassembler autour de notre leader. C’est pourquoi j’ai pris cette difficile décision.»

A la fin de sa déclaration et alors que le cadre s'élargit, on aperçoit la jeune femme attachée sur une chaise et entourée de gardes armés et masqués.

Slate.fr

Newsletters

De plus en plus de jeunes filles abandonnent l'école au Cachemire

De plus en plus de jeunes filles abandonnent l'école au Cachemire

Leurs parents veulent les préserver des violences du conflit qui touche la région.

La guerre Iran-Israël n'aura pas lieu (du moins pas tout de suite)

La guerre Iran-Israël n'aura pas lieu (du moins pas tout de suite)

Si l’escalade militaire entre Téhéran et Tel-Aviv sur le théâtre syrien est inédite, les enjeux géopolitiques dans la région réduisent les risques de dérapage en guerre ouverte.

Paris et Ankara dans un bras de fer sur le Kurdistan syrien

Paris et Ankara dans un bras de fer sur le Kurdistan syrien

La tension est montée d’un cran entre Ankara et Paris, à l’ombre du déploiement de forces spéciales françaises dans le Rojava et de l’appui diplomatique peu équivoque au projet d’autonomie territoriale kurde en Syrie.

Newsletters