Culture

P183, le Banksy russe

Temps de lecture : 2 min

Une oeuvre de P183 /Gwydion M. Williams via Flickr CC License by
Une oeuvre de P183 /Gwydion M. Williams via Flickr CC License by

Un manifestant masqué portant une torche, une caméra de surveillance avec des mitraillettes, une jeune fille accrochant des boules de Noël sur des fils barbelés, les photographies de ses oeuvres ont fait le tour du monde.

L'artiste russe P183 couvre les murs de Moscou de son art politiquement engagé pour une «patrie forte, éduquée et cultivée» selon le Guardian.

On sait peu de chose de lui, mis à part qu'il s'appelle Pavel, qu'il a 28 ans et qu'il a étudié le «design communicationnel», précise le Guardian, avant de présenter plusieurs oeuvres du graffeur.

Le Telegraph, et d'autres, le surnomme le «Banksy russe» en référence au célèbre artiste urbain britannique. Une comparaison que P183 tempère:

«Je comprends parfaitement que nous avons des choses en commun, mais jamais je n'ai essayé de l'imiter, lui ou quelqu'un d'autre.»

Dans un contexte de révolte populaire à une semaine de l'élection présidentielle russe, les oeuvres de P183, anti-Poutine déclaré, ne plaisent pas au gouvernement et sont rapidement recouvertes.

Slate.fr

Newsletters

Des manuscrits de Tombouctou, sauvés des mains des djihadistes, exposés à New Delhi

Des manuscrits de Tombouctou, sauvés des mains des djihadistes, exposés à New Delhi

Vingt-cinq textes vieux de plusieurs siècles ont été transportés depuis le Mali, après avoir été cachés durant l'occupation djihadiste de Tombouctou, entre 2012 et 2013.

Moses Farrow, le fils de Woody Allen et Mis Farrow s'exprime, il faut aussi l'écouter

Moses Farrow, le fils de Woody Allen et Mis Farrow s'exprime, il faut aussi l'écouter

[BLOG You will never hate alone] Dans un long texte pudique et toute en retenue, Moses Farrow tient à dire sa vérité. À ses yeux, son père n'a jamais pu commettre les actes qui lui sont reprochés.

Il faut lire «Portnoy et son complexe», de Philip Roth

Il faut lire «Portnoy et son complexe», de Philip Roth

Philip Roth n'aurait sans doute pas imaginé que son roman aiderait un homme transgenre confiné dans un refuge pour femmes victimes de violences conjugales.

Newsletters