Guéant a un problème avec les chiffres de la délinquance

Claude Guéant à l'Assemblée nationale, le 7 septembre 2011. REUTERS/Benoit Tessier

Nouvelle confusion autour des chiffres de la délinquance après les propos de Claude Guéant sur France Info le 22 février. Pour le ministre de l’Intérieur, «l’année dernière, il y a eu en France 680.000 faits de délinquance et de criminalité de moins que neuf ans plus tôt». «Faux», réplique le blog Les Décodeurs, sur LeMonde.fr.

Ce qui pose problème, selon Hélène Bekmezian, c'est l’usage répété par les politiques de l’«état 4001», indice qui agrège «sans distinction les atteintes aux biens, les atteintes volontaires à l'intégrité physique et les escroqueries et infractions économiques et financières».

Pour avoir une meilleur idée de la délinquance, il y a les enquêtes de victimations. Les Décodeurs citent une enquête de l’Observatoire national de la délinquance et des réponses pénales. Résultat? 

«Par rapport à 2008, le taux annuel de victimation des vols ou tentatives de vols personnels avec violences ou menaces est en hausse significative en 2010.»

Photo: Claude Guéant à l'Assemblée nationale, le 7 septembre 2011. REUTERS/Benoit Tessier
Devenez fan sur , suivez-nous sur
 
LU SUR...
TOPICS
PARTAGER
LISIBILITÉ > taille de la police
SLATE CONSEILLE
La difficile mesure de la violence des jeunes
Délinquance: la culture du résultat et la réalité
Age of Guéant
À la une de Slate »
LU,VU&ENTENDU
Publié le 24/02/2012
Mis à jour le 24/02/2012 à 10h55