Life

Les réseaux Twitter sont calqués sur le trafic aérien

Slate.fr, mis à jour le 22.02.2012 à 16 h 04

Ya estoy en Twitter / Rosauro Ochoa via Flickr CC License By

Ya estoy en Twitter / Rosauro Ochoa via Flickr CC License By

Twitter a la réputation de relier ses utilisateurs en fonction de leurs centres d'intérêt plutôt que par rapport à leur emplacement géographique. Mais alors que le petit oiseau bleu nous donne l'opportunité d'interagir avec des individus du monde entier, les réseaux que nous formons sur Twitter ressemblent en fait beaucoup au plan des couloirs aériens que nous empruntons depuis des dizaines d'années.

Après analyse de plus de 480.000 tweets, des chercheurs de l'université de Toronto ont d'abord découvert que la majorité des connexions Twitter se font à une échelle locale. Et ensuite, que les plus lointaines sont très liées à la fréquence des vols entre deux lieux. En réalité, d'après le rapport, le meilleur moyen de pronostiquer les connexions Twitter de longue distance est de regarder le trafic aérien entre les villes.

La première conclusion est peu surprenante. Même si votre principal intérêt sur Twitter est, disons, les technologies émergentes et leurs implications sur la société et la politique, vous allez continuer à vous abonner à un grand nombre d'amis, de collègues, et d'autres gens du coin qui partagent vos centres d'intérêt. C'est la deuxième découverte qui remet vraiment en question la sagesse populaire qui voudrait que Twitter connecte le monde de façon inédite.

Le chercheur Barry Wellman a par exemple découvert qu'un habitant de Los Angeles est beaucoup plus susceptible d'être relié à quelqu'un vivant à Toronto que ne l'est un habitant du Missouri. De la même manière, les New-Yorkais ont plus de chances d'avoir des liens avec des personnes se trouvant dans des grandes villes comme Los Angeles, Londres, São Paulo ou Tokyo, villes entre lesquelles le trafic aérien est significativement plus élevé que dans d'autres parties du globe. Alors qu'il est tout à fait possible pour quelqu'un dans une petite ville d'atteindre une audience mondiale, la géographie continue donc de jouer un grand rôle dans la façon dont un tweet voyage à travers le monde.

Comme l'expliquent les chercheurs dans leur rapport, ces résultats pourraient venir du fait que les liaisons aériennes facilitent des interactions «dans la vraie vie» qui peuvent ensuite se transformer en connexions Twitter, ou que les trajectoires de vol elles-mêmes reflètent la façon dont les habitants d'une ville sont liés à ceux d'une autre. Quoi qu'il en soit, l'étude relève un point important: plutôt que de construire de nouveaux réseaux internationaux de personnes ou de lieux, les utilisateurs de Twitter ont tendance à suivre, à travers le monde, des liens pré-existants.

Adam Sneed

Traduit par Agathe Ranc

Slate.fr
Slate.fr (9125 articles)
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte