Monde

Les enquêtes secrètes de la police de New York sur les musulmans

Temps de lecture : 2 min

NYPD / Conner395 via Flickr License By CC
NYPD / Conner395 via Flickr License By CC

L'agence Associated Press rapporte que les Américains qui habitent ou travaillent dans les grandes villes du New Jersey ont fait l'objet d'un plan de surveillance de la police new-yorkaise, le New York Police Department (NYPD), qui visait à établir une base de données sur les lieux fréquentés par les citoyens de confession musulmane.

Quelques jours plus tôt, Associated Press avait déjà révélé des écoutes effectuées par le NYPD sur des étudiants musulmans de 16 universités du nord-est des Etats-Unis.

«Les policiers ont écumé chaque jour les sites Internet de groupes d'étudiants (…), explique le Time. Ils ont parlé avec des autorités locales à propos de professeurs de Buffalo, et ont même envoyé un agent secret dans une sortie en rafting, au cours de laquelle ils ont noté le nom des étudiants et indiqué dans les dossiers de renseignements de la police combien de fois par jour ils priaient

L'infiltration est une pratique courante: en octobre 2011, AP révélait déjà que des officiers du NYPD avaient infiltré des associations d'étudiants musulmans dans plusieurs universités new-yorkaises.

Le maire de New York Michael Bloomberg a déclaré que ses policiers se contentaient de suivre des pistes suspectes. Le rapport montre cependant qu'aucun des étudiants étudiés n'est impliqué dans une quelconque affaire. Les universités concernées comme Yale ou l'Université de Pennsylvanie ont rapidement réagi pour critiquer une «intrusion dans la vie privée des étudiants».

A Newark, l'enquête a commencé en 2007. Depuis, des officiers de l'unité démographique du NYPD en collaboration avec la police de Newark se promènent dans les rues, prennent des photos, écoutent des conversations dans les magasins. Le résultat, c'est un rapport de 60 pages avec cartes, photos et description des lieux fréquentés ou tenus par des musulmans (magasins, restaurants, mosquées) et de leur clientèle.

Depuis le 11-Septembre, ce type de surveillance est déjà répandu dans la ville de New York, où les habitants soutiennent fortement les actions antiterrorisme du NYPD, mais c'est la première fois qu'on constate que ce type de pratique gagne d'autres villes. Le maire de New York affirme cependant que les musulmans ne sont pas visés en raison de leur orientation religieuse. Il explique:

«Le département de police va là où il y a des soupçons. Et ils vont vérifier si ces soupçons sont fondés. C'est ce qu'on attend d'eux. C'est ce qu'on veut qu'ils fassent. Pensez-y quand vous éteindrez la lumière ce soir

Le document montre cependant qu'il n'y avait aucun soupçon de terrorisme dans le cas des enquêtes du New Jersey. Il s'agit simplement d'un guide en 60 pages des musulmans de Newark, qui contient même des erreurs qui rendraient la base de données obsolète en cas d'urgence.

Inscrivez-vous à la newsletter de SlateInscrivez-vous à la newsletter de Slate

Newsletters

«La fin du soviétisme, le début des problèmes»: en Moldavie, les Roms sont pro-Poutine

«La fin du soviétisme, le début des problèmes»: en Moldavie, les Roms sont pro-Poutine

La population rom est victime de la guerre en Ukraine comme aucune autre. Pour elle, l'ennemi est partout et le refuge nulle part.

En Australie, un producteur se prend 9.000 dollars d'amende pour un fromage qui pue trop

En Australie, un producteur se prend 9.000 dollars d'amende pour un fromage qui pue trop

Le fabricant Yarra Valley Dairy a écopé d'une contravention à cause de l'inconfort causé par une «odeur déraisonnable» s'échappant de son installation.

Le commerce équitable: un levier de résilience et d’adaptation aux effets du changement climatique

Le commerce équitable: un levier de résilience et d’adaptation aux effets du changement climatique

Les producteurs des pays en voie de développement sont les premiers touchés par les conséquences du réchauffement climatique. Ils se trouvent souvent en première ligne face à aux cyclones, aux ouragans, aux épisodes de sécheresse ou aux inondations qui réduisent le volume des récoltes et vont parfois jusqu’à les décimer. L’ONG Max Havelaar met tout en œuvre pour que les producteurs et productrices soient plus fort.e.s et résilient.e.s face aux aléas climatiques et leurs conséquences, mais aussi pour les accompagner dans la réduction de leur impact sur l'environnement.

Podcasts Grands Formats Séries
Slate Studio