Sports

Les Iraniennes veulent devenir des ninjas

Slate.fr, mis à jour le 21.02.2012 à 11 h 06

Caren Firouz / REUTERS

Caren Firouz / REUTERS

Dans un pays où les restrictions imposées aux femmes sont parmi les plus sévères au monde, les arts martiaux deviennent un moyen d'émancipation comme un autre. En Iran, elles seraient 3.500 à s'entraîner au ninjutsu, d'après un reportage de la chaîne de télévision iranienne Press TV repris par Courrier international.

 

Comme l'explique The Atlantic, le régime iranien fait peser d'énormes restrictions sur les femmes, qui continuent d'être considérées comme inférieures aux hommes et subissent des lois de ségrégation qui rendent plus que difficile la participation à la vie de la société.

«Il s'avère que lorsque vos droits d'être humain fondamentaux sont niés, explique le Guardian, qu'on réduit votre capacité à vous habiller ou à voir les personnes que vous voulez, et quand votre témoignage en justice est officiellement reconnu comme valant exactement la moitié de celui d'un homme, vous développez beaucoup de rage

Pour The Atlantic, ces tentatives de rendre les femmes faibles et serviles sont un échec:

«Même si nous, en occident, les percevons souvent comme ça en raison du hijab ou du tchador qui sont tout ce que nous voyons à la surface, les femmes iraniennes sont plus fortes collectivement et plus sûres d'elles individuellement que ce que la République islamique voudrait nous faire croire.»

Et ce serait précisément parce que les femmes tiennent en fait le pouvoir dans la société et dans leurs foyers que les leaders réactionnaires tentent de réduire l'équilibre en passant des lois qui réduisent leur sphère d'influence, raconte le journaliste Max Ficher qui précise également que les deux premières femmes musulmanes à arriver au sommer de l'Everest étaient des Iraniennes.

Le sport est un moyen d'émancipation comme un autre. En 2004, une ligue de rugby était créée par un groupe d'Iraniennes, qui comptaient 1.000 membres deux ans plus tard. Mais l'Etat iranien continue à faire tout ce qu'il peut pour empêcher les femmes de pratiquer correctement. En 2006 par exemple, les deux administrations en charge du sport pour les femmes et pour les hommes ont été regroupées en une seule, ce qui a eu pour conséquence d'éloigner significativement les femmes de tout poste décisionnel.

Le Guardian a envoyé en février la photographe Caren Firouz dans des écoles de ninjutsu: vous pouvez regarder ce diaporama sur Reuters.

 

Slate.fr
Slate.fr (9125 articles)
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte